Loi anti-récidive : les victimes rejettent le projet Taubira

le
2
Familles et associations se mobilisent contre la réforme de la politique pénale annoncée pour la rentrée.

Le 19 octobre 1991, c'est jour de fête pour Ingrid Van de Portaele: elle fête ses 10 ans, entourée de ses amis, de sa famille. Elle se promène, en compagnie de sa cousine de 9 ans. Les deux fillettes ne reparaîtront plus. Leurs corps seront retrouvés une quinzaine de jours après leur enlèvement. Torturées, assassinées, jetées dans un gouffre du Gard. L'auteur de ces crimes, Christian Van Geloven, n'est pas inconnu de la justice: en 1984, il écope de quatre ans de prison à Orléans et, lorsqu'il tue Ingrid et sa cousine Muriel, il attend deux autres jugements pour agressions sexuelles sur mineurs...

Cette histoire, Chantal Van de Portaele l'a récemment racontée une énième fois, par écrit. Accompagné de vingt-cinq autres témoignages tout aussi éloquents de familles de victimes - des proches par exemple de Pascale Escarfail, victime de Guy Georges, d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.