Logements vacants : Paris lance «Multiloc'»

le
3
la première convention du dispositif «Multiloc'» sera signée Anne Hidalgo le 16 octobre. (©P Kovarik - AFP)
la première convention du dispositif «Multiloc'» sera signée Anne Hidalgo le 16 octobre. (©P Kovarik - AFP)

Comme dans toutes les grandes villes, il existe à Paris des logements privés vacants, qui le restent parfois plusieurs années et échappent au marché locatif. Alors que la demande en logement dans la capitale est particulièrement importante, Anne Hidalgo et son adjoint Ian Brossat ont décidé de créer un dispositif, baptisé «Multiloc’», qui incite les propriétaires à remettre ces logements sur le marché, avec le soutien des agences.

Orienté vers les ménages de classe moyenne et les jeunes actifs, il repose sur une aide à la mise en location fournie aux propriétaires : une prime d’entrée dans le dispositif, au moment de la captation, de 2.000 euros ; un soutien à la réalisation des travaux pour la remise en état et la mise aux normes de l’appartement, allant de 2.500 euros jusqu’à 10.000 euros pour les logements vacants depuis plus de 6 mois et nécessitant d’importants travaux de rénovation ; un accompagnement personnalisé tout au long de la location ; une prise en charge de la cotisation à la garantie des risques locatifs.

En contrepartie, les propriétaires s’engagent à mettre sur le marché leurs biens à un loyer inférieur d’au moins 20 % au loyer médian du quartier et d’enrichir ainsi l’offre de logements accessibles dans le parc privé.

Le dispositif s’appuie sur un partenariat diversifié, faisant intervenir un vaste

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1961G le jeudi 15 oct 2015 à 16:39

    encore une bobo de gauche qui pense avoir inventé le fil à couper le beurre . hidalgo préfère s'occuper des migrants que des sdf sur les trottoir de paris .

  • sibile le jeudi 15 oct 2015 à 14:49

    c'est fou tout ce qu'on peut faire avec l'argent des contribuables

  • stan38 le jeudi 15 oct 2015 à 13:59

    Les craintes des propriétaires:-ne pas être payer régulièrement sans accrocs,-subir des dégradations de leurs biens.Sur ces 2 points ce dispositif ne donnent aucune garantie.