Logements neufs : les mises en chantier plongent encore

le
8
Brandon Bourdages/shutterstock.com
Brandon Bourdages/shutterstock.com

(AFP) - Les mises en chantier de logements neufs ont baissé de 10,3% sur la période allant de juin à août 2012, comparé à la même période en 2011, a annoncé mardi le ministère du Logement.

Le nombre de permis de construire pour ces mêmes logements a également reculé, de 1,2%, pour la période de juin a août. Le recul des mises en chantier est légèrement plus modéré que le mois dernier, où le ministère avait annoncé une baisse de 2,5% pour la période de mai à juillet.

Pour juin-août, les mises en chantier de logements neufs atteignent 66.970 unités. Sur douze mois (de septembre 2011 à août 2012), elles s'élèvent à 341.838, soit une baisse de 2,6% sur les 12 mois précédents.

Le nombre de permis de construire délivrés pour des logements neufs se monte pour sa part à 115.021 unités pour les trois mois. Sur un an, entre septembre 2011 et août dernier, il s'inscrit en progrès de 7,7% à 460.147 unités.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2614138 le mercredi 26 sept 2012 à 23:02

    Les propriétaires bailleurs d aujourd'hui hui seront les vaches à lait de François H pour demain En France on trouvera tjs des moutons naïf. À tondre. Mais d après les chiffres il y a de moins en moins de couillons entre taxe foncière les syndics qui se goinfrent des nouvelles normes à appliquer et à payer tous les ans les locataires de plus en plus protégés taxé si vous louez encore plus taxé si vous louez pas et je ne parle pas des plus values.immobilier = pire des investissement

  • M8743521 le mercredi 26 sept 2012 à 09:57

    En taxant l'ancien...on prépare la taxation du neuf qui sera l'ancien de demain. Comme mesure dissuasive à l'achat d'immobilier aujourd'hui,on fait difficilement plus radical.

  • M6860185 le mardi 25 sept 2012 à 22:42

    Duflot a bien joué, elle a découragé les investisseurs et on parle de crise. Joli coup, le nombre de mises en chantier réagit immédiatement aux mauvaises nouvelles (il suffit de repousser l'intervention de l'entreprise) c'est donc bien la faute du ministre, alors qu'il faut 3 à 5 ans pour livrer un projet.

  • tobbie le mardi 25 sept 2012 à 22:42

    drôle bordo

  • bfure le mardi 25 sept 2012 à 18:47

    Tout à fait d'accord, c'est pour cela qu'il faut faire porter cette taxe sur les emprunts destinés à l'achat dans l'ancien et non pas sur la rénovation de l'ancien ni les mises aux normes.

  • cyrgod le mardi 25 sept 2012 à 13:29

    @bfure : le secteur de la construction ne concerne pas que la construction du neuf ... mais aussi la rénovation de l'ancien, la mise aux normes, etc. En taxant les emprunts de l'ancien, on fait d'une pierre trois coups : on fait du neuf façon cage à lapin style blokhaus stalinien, on relance la démolition de l'ancien pour faire du neuf et on rase gratis ... Quelle fumisterie ! Pardon du Duflot à la sauce PS ...

  • bfure le mardi 25 sept 2012 à 12:32

    En taxant les emprunts (historiquement bas) destinés l'achat dans l'ancien et en utilisant, en partie, cet argent pour favoriser la construction (achat de terrain etc.) , on fait pierre deux coups, on relance l'activité de la construction sans dépenser le moindre euro.

  • bordo le mardi 25 sept 2012 à 11:06

    A quoi çà sert que Duflot elle se décarcasse ? Ah zut, les investisseurs n'investissent plus ? Mais pourquoi ?! Ah, parce qu'on leur a tout pris et craché à la figure ? Mais qui ?! Ah, le gouvernement. Mais il y donc de l'argent au gouvernement ?! Comment non ? Ah parce que le gouvernement a tout claqué ? Ah, ben zut alors !