Logements neufs : la reprise s'amplifie

le
0
Logements neufs : la reprise s'amplifie
Logements neufs : la reprise s'amplifie

La reprise de la construction semble s'amplifier. Le ministère du Logement a publié ce mardi les chiffres des mises en chantier de logements neufs en mars, avril et mai. Déjà en hausse au premier trimestre, elles ont progressé de 3,8% par rapport à la même période l'année dernière, pour se porter à 86.200.

 

De leur côté, les permis de construire accordés pour des logements neufs ont bondi de 12,1% en un an, à 99.600, au cours des mêmes trois mois. Au premier trimestre 2016, la hausse était de 10% par rapport à 2015. Les logements neufs sont tirés vers le haut par les logements en résidence, pour étudiants, seniors ou touristes, un segment de niche aidé fiscalement qui a progressé de 21,9% par rapport à l'année dernière.

 

Entre fin mai 2015 et fin mai 2016, les mises en chantier progressent de 5,2%, pour s'établir à 355.600, loin de l'objectif de 500.000 logements supplémentaires par an. Les disparités régionales sont fortes. C'est en Île-de-France que la construction de logements neufs est repartie le plus fort, avec des chantiers lancés en hausse de 26,1% sur les 12 mois achevés à fin mai, à 67.800 unités. Suivent la Corse, la Bretagne et les Pays de la Loire, avec une augmentation allant de +21,6% en Corse à +8,6% dans les Pays de la Loire.

 

En revanche, d'autres régions affichent des mises en chantiers en recul, telles le Nord-Pas-de-Calais-Picardie (-15,6%), l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (-6,9%) et la Normandie (-5,3%).

 

Quant aux permis de construire, ils augmentent davantage, de 9,9%, à 402.900. En Corse, ils doublent (+102,9%), et sont très dynamiques en Bretagne (+26,1%), en Île-de-France (+22,2%) et en Provence-Alpes-Côte d'Azur (+17,6%).

 

Enfin, et le ministère du Logement y voit le « signe de la reprise de l'activité économique dans son ensemble », la construction de bureaux est très dynamique (+35,3%), celle des locaux de service public ou d'intérêt ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant