Logement : Sarkozy fixe des objectifs ambitieux

le
22
Le chef de l'État veut mettre à disposition des terrains de l'État pour construire plus.

À la sortie du sommet social, mi-janvier, Nicolas Sarkozy avait promis des «mesures extrêmement puissantes » pour doper la construction de logements à coût constant pour l'État. Il y a urgence car le manque de logements en France est estimé à 900.000. Dimanche, le président de la République a présenté deux dispositifs pour améliorer la situation. Deux dispositifs d'application quasi immédiate, le but recherché dans cette période électorale.

«Tout terrain, toute maison, tout immeuble verra sa possibilité de construction augmenter de 30% », a annoncé le président de la République. En clair, les promoteurs immobiliers et les opérateurs de HLM auront le droit de bâtir 30% d'appartements ou de maisons supplémentaires sur un même terrain. Les immeubles pourront donc être plus hauts ou plus larges. Les propriétaires de logements existants bénéficieront aussi de cette facilité. Ceux qui avaient atteint les limites du COS (coefficient d'occupation des sols) pourront ainsi agrandir leur maison ou leur appartement.

Cette politique de densification est instituée pour trois ans. « Elle sera inscrite dans une loi adoptée d'ici à début mars », souligne Benoist Apparu, secrétaire d'État au Logement, qui en attend des résultats concrets: «à peu près 40.000  logements supplémentaires par an», souligne-t-il. Nicolas Sarkozy espère également que cet afflux de logements neufs fera baisser les prix. Un point de vue pas partagé par plusieurs promoteurs immobiliers, persuadés qu'ils paieront plus cher des terrains sur lesquels on peut plus construire. En tout cas, cette mesure de densification risque de susciter de vives réactions parmi les élus locaux car, jusqu'ici, la fixation du COS était une prérogative des maires.

L'État cède des terrains

Deuxième dispositif: l'État s'engage à céder des terrains lui appartenant d'ici à 2015, ce qui permettra aussi de construire plus. «Nous allons libérer du foncier», a glissé Nicolas Sarkozy. En Ile-de-France où les besoins sont les plus criants, les pouvoirs publics ont identifié 394 terrains à vendre. «Cela devrait permettre de construire 50.000 logements supplémentaires sur la période », souligne Benoist Apparu. La construction de 50.000 autres logements est escomptée en province aussi avec la vente de terrains de l'État. Pour faire baisser son coût, chaque terrain sera cédé dans le cadre d'un bail emphytéotique, un bail de longue durée pouvant aller jusqu'à 99 ans.

L'initiative de Sarkozy est assez proche dans ce domaine de la proposition d'Hollande qui veut mettre à disposition des terrains de l'État pour construire plus. Seulement, le président de la République veut y faire bâtir toutes sortes de logements (HLM, intermédiaire, accession à la propriété) quand le candidat socialiste n'envisage que des logements sociaux. En revanche, Nicolas Sarkozy s'est déclaré opposé à la proposition de François Hollande de bloquer les loyers: «Si on le fait, plus personne ne louera et plus personne ne construira », a-t-il affirmé. Même s'il n'a pas donné de chiffrage exact, le président de la République escompte 220.000 logements supplémentaires d'ici à 2015 avec ses mesures. «C'est significatif, mais ces dispositifs ne porteront leur effet qu'à partir de 2013 », estime Guy Nafilyan, PDG de Kaufman & Broad.

LIRE AUSSI:

» Consulter la cote de Nicolas Sarkozy sur Le Scan

» Logement: ce que coûtent les propositions des candidats

» Logement: les Français ont des difficultés

» L'action de l'État sur le logement jugée insuffisante

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMO SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Le Scan : le baromètre web de la présidentielle

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlt78 le mardi 31 jan 2012 à 07:00

    je fais comment pour agrandir mon appart de 30 % ?

  • badoitm le lundi 30 jan 2012 à 21:50

    Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche soir un relèvement de 30% des droits à construire pour les trois ans à venir sur les habitations neuves, mais aussi anciennes, pour augmenter fortement les mises en chantier de logements neufs. La mesure sera applicable dès que le Parlement aura voté un texte.No comment !!!

  • badoitm le lundi 30 jan 2012 à 21:43

    30% de constructibilité de plus c'est 30% de taxes en plus en impôts locaux et fonciers .Qui c'est qui prend les Français pour ce qu'ils sont ?

  • designs le lundi 30 jan 2012 à 21:02

    bunkeriser nos cotes avec la complicité de quelques élus corrompus ;il ne reste, pour cosa-nostra ,que de bien se tenir....

  • xlfrench le lundi 30 jan 2012 à 17:40

    surtout avec les nouvelles taxes sur l'immo sous le regne de sarko.. la csg poids enorme.. les classes moyennes sous sako s'en sont pris plein la tete.. bravo !

  • M6762365 le lundi 30 jan 2012 à 15:57

    Ensuite concernant les logements pour ceux qui n'ont pas suivis les propositions de Hollande et de Sarkozy n'ont rien à voire...Hollande propose de donner gratuitement les terrains à bâtir de l'état (vus nos finances publiques pas sûr qu'on puisse se le permettre) alors que Sarkozy propose d'augmenter de 30% la possibilité de construction sur tous les terrains (pour schématiser on pourra rajouter plusieurs étage à chaque immeuble)

  • M6762365 le lundi 30 jan 2012 à 15:57

    Désolé je ne voudrais pas casser l'ambiance et passer pour un mauvais rustre mais la banque d'investissement pour les PME (soit disant l'idée piquée à Hollande) existe déjà avec la CDC et OSEO. L'idée est donc d'accroitre la puissance financière et de spécialiser dans l'industrie.

  • denisma5 le lundi 30 jan 2012 à 12:52

    il n a plus d idées il a repris les propositions d hollande sur la vente de terrain et sur la creation d une banque pour les entreprises quel nul le pauvre mec casses toi pauvre fou

  • psevelin le lundi 30 jan 2012 à 12:43

    On ne dit pas « Si on le fait, plus personne ne louera et plus personne ne construira », on dit « Si on le fait, plus personne ne fera de chantage au logement ».

  • psevelin le lundi 30 jan 2012 à 12:34

    La proposition de François Hollande n'est pa tombée dans l'oreille d'un sourd, en effet ...