Logement : quatre ménages propriétaires sur dix n'ont plus de prêt à rembourser

le
10
Six ménages sur dix (58%) sont propriétaires de leur résidence principale, une proportion restée stable depuis 2010 après avoir grimpé pendant 30 ans photobank.ch/shutterstock.com
Six ménages sur dix (58%) sont propriétaires de leur résidence principale, une proportion restée stable depuis 2010 après avoir grimpé pendant 30 ans photobank.ch/shutterstock.com

(AFP) - Près de quatre ménages propriétaires sur dix n'ont plus de prêt à rembourser, selon une étude de l'Insee, du fait du vieillissement de la population, tandis que leur part au sein des ménages en France reste stable depuis 2010.

Six ménages sur dix (58%) sont propriétaires de leur résidence principale, une proportion restée stable depuis 2010 après avoir grimpé pendant 30 ans, rappelle l'étude intitulée "Le parc de logements en France au 1er janvier 2014", mise en ligne sur le site de l'organisme cette semaine.

Et parmi eux, "la part des propriétaires sans charge de remboursement croît, en partie sous l'effet du vieillissement de la population : en trente ans, cette part est passée de 27,6% à 41% des ménages en 2014".

Environ 30% des ménages sont a contrario "accédants", c'est-à-dire qu'ils n'ont pas fini de rembourser l'emprunt contracté pour acheter leur logement. 

La part de ces accédants à la propriété a "fortement augmenté dans les années 1980 avant de baisser, surtout dans les années 2000", observe l'Insee. 

En parallèle, la proportion des ménages locataires (39%) a "légèrement diminué depuis les années 1980, avant de se stabiliser ces dernières années".

Parmi eux, les parts respectives des ménages locataires dans le parc HLM (17% des résidences principales) et dans le privé (22%) sont également stables depuis le début des années 1990, note l'Insee.

Au 1er janvier 2014, la France métropolitaine comptait 33,9 millions de logements - dont 83% de résidences principales (28 millions). Depuis trente ans, le parc s'accroît d'environ 1% par an.

Dans les départements d'outre-mer (DOM) hors Mayotte, le parc de logements augmente plus rapidement qu'en métropole : +3% par an, en moyenne, du début des années 1980 à la fin des années 1990, puis entre +2% et 2,5% par an jusqu'à aujourd'hui.

Toutefois les données des années 2012 à 2014 sont provisoires jusqu'à ce qu'un chiffrage définitif soit établi, à partir du prochain recensement de la population - le dernier datant de 2011 - précise l'Insee.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 le vendredi 13 fév 2015 à 10:48

    euh , on a le droit de le dire ???

  • M1945416 le vendredi 13 fév 2015 à 10:47

    chez nous , depuis que notre commune a franchi un certain seuil, on a du logement social … avant on était tranquille et pénard, depuis on a eu la "ra c a aille " de la ville, on a la violence , la drogue , la glandouille, le niveau de l'école a chuté, les logement nous coutent la "peau des fesses" ,de rares loyer, nos taxes habitation foncière flambent, et on voit la prime braguette qui fonctionne , nos "smicards " vont bosser , alors que les rsa nous ruine

  • TIKITI13 le vendredi 13 fév 2015 à 10:14

    @ c.debarg,Pourriez-vous préciser de "quelles petites maisons" vous voulez parler, svp ?... Merci.

  • c.debarg le vendredi 13 fév 2015 à 09:57

    et qui finance le social des petites maisons iou il fait bon vivre et c'est du gratos sans aucun entretien a payer

  • M1945416 le vendredi 13 fév 2015 à 09:47

    mais c'est plus facile de demander un logement (droit au logement) payé par les autres; que de prendre le risque de devenir propriétaire

  • marceauf le vendredi 13 fév 2015 à 09:36

    juste l'entretien ce qui n'est pas une mince affaire

  • p.cuquel le vendredi 13 fév 2015 à 09:31

    1/4 sont "réellement" propriétaires en somme, et comme coluche disait, après 20ans de crédit, la ruine est à eux...

  • M1945416 le vendredi 13 fév 2015 à 08:54

    presque 4 sur 10 ça veut dire que presque 7 sur 10 ont encore un crédit à payer ...

  • l.badet- le vendredi 13 fév 2015 à 08:23

    Et pour ceux bénéficiant d'une HLM un complément de revenu correspondant à la différence entre le prix du marché et ce qu'ils payent réellement. Il y aurait de sacrées surprises...

  • mittix le jeudi 12 fév 2015 à 20:44

    Une idée : ajouter dans les revenus des propriétaires de leur RP sans financement un loyer fictif . Heu il parait que les socialistes Francais ont deja eu cette idée. Non mais des fois on se demande .......