Logement neufs: les ventes plongent encore

le
56

Cette année, les promoteurs immobiliers tablent sur des ventes encore en retrait de 10 à 12%, entre 65.500 et 67.000. Le niveau le plus bas depuis 1995.

Encore une année difficile pour les promoteurs immobiliers. «En 2014, nos ventes de logements devraient baisser de 10 à 12%, affirme François Payelle, président de la FPI (Fédération des promoteurs immobiliers). Elles oscilleront donc entre 65.500 et 67.500 unités. On n'était jamais descendu aussi bas depuis 1995; mais à l'époque, la France comptait 56 millions d'habitants contre 67 millions aujourd'hui.»

Si les promoteurs ont une idée de leur activité, c'est que leurs ventes sont prévisibles: elles découlent des permis de construire délivrés l'année précédente et du nombre de logements mis en vente. «Or, en 2013, les permis de construire ont reculé de 14%», déplore François Payelle. Avec de telles perspectives, l'objectif fixé par François Hollande de construire 500.000 logements s'éloigne. Car parallèlement la construction de maisons individuelles s'est effondrée et ne devrait pas dépasser les 100.000 unités cette année.

Pour débloquer la situation, les promoteurs immobiliers travaillent à baisser leurs prix. Il était temps car, malgré la crise, les tarifs des logements neufs ont peu bougé en 2013. Ils ont rendu 80 propositions pour diminuer les coûts de construction (réduire le nombre de places de parking par logement, diminuer le nombre de gaines pour les raccordements Internet...). Cécile Duflot dira dans quelques jours quelles propositions seront appliquées.

Piètres performances du dispositif Duflot

Il y a urgence car beaucoup de signaux sont passés au rouge en 2013 où les promoteurs n'ont vendu que 75.000 logements neufs. Une chute supérieure à 40% par rapport au cru 2010 où 110.500 logements avaient été écoulés par les promoteurs. Si le redémarrage des ventes n'a pas été au rendez-vous, c'est à cause des piètres performances du dispositif Duflot réservé aux particuliers investisseurs.

La ministre du Logement tablait sur 40.000 ventes avec ce système, mais seulement 30.000 ont été conclues. «Au deuxième semestre 2013, les ventes ont été freinées car les propriétaires potentiels n'avaient pas de certitude sur les niveaux de loyers qu'ils pourraient pratiquer à partir de mi-2014, souligne François Payelle. Aujourd'hui, le problème est réglé.»

Quant à ceux qui achètent un logement pour l'occuper, ils ont été handicapés par un durcissement au second semestre 2013 de l'octroi des crédits bancaires.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le vendredi 14 fév 2014 à 15:44

    Eh Duflop, pour le dire a l'italienne "MA VA FAN GUL!:-)

  • ppetitj le vendredi 14 fév 2014 à 12:17

    Quand avec un diplôme de géographie on dit que le Japon est dans l'hémisphère sud tu m'étonnes que l'immobilier se casse la figure quand on en la responsabilité...

  • M5018027 le vendredi 14 fév 2014 à 12:05

    Facile d'accuser le gouvernement et Dufflot.Admettez que les prix des terrains et les marges sont scandaleusement élevés.Les investisseurs dans l’immobilier ne créent aucune valeur, ils participent à une gigantesque spéculation qui doit cesser.Diminuer le nombre de place de parking ou de fil électrique...ou comment se voiler la face que le marché est mort d’avoir trop abusé...

  • M7651794 le vendredi 14 fév 2014 à 10:48

    eh bien encadrons les prix de vente du neuf, comment est il justifiable qu un bien neuf soit vendu + de 50% au dessus d un bien équivalent dans l ancien , ou qu un promoteur fasse plus de 2 fois la culbutte par rapport au prix de revient ?

  • supersum le vendredi 14 fév 2014 à 10:16

    Avec des impôts fonciers et locaux revus cette année sur des critères obscures c'est sur que la lisibilité est grande pour investir

  • lorant21 le vendredi 14 fév 2014 à 09:20

    Echec du Duflot.. mais succès de Mme Duflot. Plus de construction, plus de pollution..

  • M6281517 le vendredi 14 fév 2014 à 09:15

    Sans compter les frais de notaire qui font augmenter debut mars ...

  • phildesf le jeudi 13 fév 2014 à 22:44

    Accumulation de contraintes et de contre signaux aux investisseurs et aux bailleurs => baisse des ventes ? Il faut probablement avoir fait polytechnique pour s'en douter et comme duflot n'a pas fait l'X, forcément. DÉMISSION.

  • SuRaCtA le jeudi 13 fév 2014 à 22:23

    Merci qui, merci Flambbyy et Duflopp ! Trop de règlement, trop de contrainte, trop d'impôt, trop de protection pour les locataires qui maintenant pourront en plus esquiver de payer leur loyer ! chronique d'un désastre annonce....

  • sarestal le jeudi 13 fév 2014 à 20:43

    De la faute à qui : DUDUF "l'entreprise verte de destruction de la branche batîments"