Logement neuf : la reprise reste fragile

le
0

(lerevenu.com) - Au 2e trimestre 2013, les ventes au détail de logements neufs ont progressé de 1 546 unités par rapport au 2e trimestre 2012 pour atteindre 16 465 réservations nettes, constate l'Observatoire de la FPI. Sur la totalité du 1er semestre, le niveau est légèrement supérieur à celui du 1er semestre 2012 (+4,1%), mais reste encore très faible par rapport aux années antérieures.  

Cette évolution est due principalement à une progression des ventes aux investisseurs privés, intervenant après une longue période d'attentisme, en raison notamment d'une meilleure compréhension du dispositif Duflot dans un contexte de taux attractif.  

Les mises en ventes, de leur côté, reculent de 22,4% sur un an avec seulement 37 766 logements mis sur le marché au 1er semestre. Cet effondrement traduit l'inquiétude des promoteurs à l'égard des perspectives du marché et leur volonté de limiter le risque de gonflement de l'offre commerciale. Le prix moyen des logements neufs enregistre dans l'ensemble du territoire un effritement de 2,3% par rapport au trimestre précédent. Néanmoins, sur 18 mois, on constate une relative stabilité des prix. «Le risque est réel que cette amélioration soit éphémère, d'autant qu'elle est menacée par le contexte de remontée générale des taux d'intérêt », a déclaré François Payelle, président de la FPI. Et d'ajouter : «Le déblocage durable du marché est plus que jamais dans les mains du gouvernement». Ses solutions : un contexte législatif et fiscal stabilisé et moins pesant, une fiscalité incitative sur les terrains constructibles, un véritable allègement des règlementations et une politique de soutien à l'accession à la propriété.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant