Logement : les mesures prônées par la CLCV

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Plafonnement des loyers en zone tendue. Le déficit foncier dans certaines zones a entraîné une augmentation insupportable des loyers, déplore la CLCV. Les ménages modestes ont dû quitter ces quartiers, entraînant ainsi un phénomène urbain d'embourgeoisement « gentrification » au mépris de toute mixité sociale. « Le plafonnement des loyers est la seule mesure pouvant mettre fin à ces abus jusqu'à ce que le marché devienne plus serein ».

Mise en place d'une Garantie des risques locatifs universelle et obligatoire. Alors même que le risque locatif est statistiquement faible (entre 2 % et 4 %), il constitue la principale crainte des bailleurs. Pour y remédier, les pouvoirs publics ont mis en place une GRL facultative qui, malgré ses qualités, constitue un échec. « Si l'on veut que ce mécanisme fonctionne, explique la CLCV, il est nécessaire de le rendre obligatoire à l'égard de tous les locataires du secteur privé, en créant un fonds abondé par le versement des dépôts de garantie, une participation de l'Etat et du bailleur ».

Revoir les relations locataires-bailleurs. Modalités de restitution du dépôt de garantie, absence de régularisation des charges locatives, statut de la colocation, régime des locations meublées clairement défavorable au locataire? « les points source de contentieux entre les locataires et les bailleurs sont nombreux et nécessitent des réajustements législatifs particulièrement précis ».

A défaut, « le projet de loi que prépare actuellement Cécile Duflot [?] ne sera, malheureusement, qu'un texte de plus », conclut la CLCV.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant