Logement : le Medef favorable à la possibilité de vendre des HLM

le
0

Dans un livre blanc sur le logement, l'organisme patronal suggère notamment un moratoire de trois ans sur les normes en matière de construction et la possibilité de céder des logements sociaux.

Comment faire pour relancer la construction de logements et mieux loger nos concitoyens? Le Medef a présenté lundi matin un livre blanc sur le sujet. Des propositions regroupées autour de sept thèmes qui reprennent beaucoup d'idées déjà exprimées ici et là.

Par exemple, l'organisme patronal veut multiplier les terrains sur lesquels on peut construire des logements. «C'est possible car la France est l'un des pays les moins densément peuplés en Europe», affirme François Payelle, président de la FPI (Fédération des promoteurs immobiliers). Pour y arriver, le Medef demande après beaucoup d'autres de modifier en profondeur la fiscalité liée à la vente de fonciers: au lieu d'avoir un système où l'on paie d'autant moins d'impôts sur les plus-values que l'on garde un terrain longtemps, il faudrait avoir une approche où la fiscalité est plus légère si on vend vite son foncier.

Pour limiter les coûts de construction qui ont flambé ces dernières années, ce livre blanc demande un moratoire de trois ans sur les nouvelles normes en matière de construction. Là encore, ce souci n'est pas une nouveauté. Concernant les primo-accédants aux revenus modestes, le Medef suggère de leur donner un coup de pouce supplémentaire en allongeant les différés de remboursement du PTZ + (prêt à taux zéro). Une modification technique qui permettrait de les solvabiliser et d'ouvrir la porte de l'accession à la propriété à un plus grand nombre.

Réforme du 1 % logement

Concernant la gestion du parc HLM, le Medef reprend quelques pistes déjà explorées: par exemple, il souhaiterait développer la vente de logement sociaux, ce qui permettrait aux organismes HLM d'avoir plus de moyens pour construire de nouveaux logements. Cette idée a peu de chances d'aboutir car le gouvernement est philosophiquement opposé à la vente de HLM.

Parallèlement, l'organisme patronal va réformer Action Logement, ex 1 % logement, qu'il gère paritairement avec les syndicats. «Aujourd'hui, il y 20 à 25 organismes qui collectent le 1 % logement, affirme Jacques Chanut, président de la FFB (Fédération française du bâtiment). Nous souhaitons centraliser cette collecte autour d'un seul organisme pour rendre cela plus efficace.» Une réforme sur laquelle le Medef veut avancer avant l'été.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant