Logement : le gouvernement va pouvoir accélérer les constructions

le
9
Logement : le gouvernement va pouvoir accélérer les constructions
Logement : le gouvernement va pouvoir accélérer les constructions

Alors que le secteur du logement est en pleine crise, l'Assemblée nationale a adopté un projet de loi autorisant le gouvernement à recourir à des ordonnances pour accélérer les projets de construction. La ministre du Logement, Cécile Duflot, a invoqué à la tribune «l'impérieuse nécessité de construire plus et mieux» pour justifier le recours aux ordonnances, pratique généralement décriée par la gauche. Ces ordonnances sont des mesures d'ordre législatif prises par le gouvernement, alors que celui-ci relève du pouvoir exécutif.

Le texte habilite le gouvernement à recourir à des ordonnances sur huit des vingt mesures préconisées par François Hollande le 21 mars à Alfortville, baptisées «Plan d'investissement pour le logement». Parmi ces huit mesures qui visent à lever les freins à la construction, figurent la possibilité de transformer des bureaux en logements et la dérogation aux règles sur l'obligation de créer des places de parking ou sur les surélévations d'immeuble.

Les recours abusifs dans la ligne de mire

D'avril 2012 à mars 2013, le nombre de mises en chantier de logements (335 800) a plongé de 18% par rapport aux douze mois précédents. Cette évolution pèse sur l'emploi dans le bâtiment (-13 800 postes en 2012, sans parler de l'intérim) et aggrave une crise déjà alarmante du logement. «C'est un enjeu social, économique et écologique majeur, a lancé la ministre écologiste. La pénurie de logements est une menace pour notre cohésion sociale», a-t-elle ajouté.

Les recours abusifs sont également dans la ligne de mire du gouvernement. Il y aurait 30 000 recours, abusifs ou non, qui entravent les délais de construction. Le texte accorde au bénéficiaire d'un permis de construire contesté le droit de demander au juge de condamner l'auteur d'un recours abusif à des dommages et intérêts.

Des députés réservés sur la méthode

Bien qu'en accord avec une partie du texte, de nombreux...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chimien le mercredi 22 mai 2013 à 20:41

    Il est urgent que les investisseurs se détournenent de l'immobilier et aussi que les locataires restent locataires. Dans l'immobilier, pas de salut tant que ce gouvernement sera là... Les promoteurs vont avoir des logements sur les bras! Et les 500 000 logements par an de Duflot ne sont pas prêts d'être construits.

  • porec le mercredi 22 mai 2013 à 14:28

    On a déjà trop de logements locatifs! Les loyers s' effondrent en banlieue Lyonnaise!Arrêtons de bétonner et plutôt réhabilitons les tours et immeubles trop vétustes!

  • ppww le mercredi 22 mai 2013 à 13:29

    quand on a fait tout ce qu'il faut pour rendre l'investissement locatif moins attrayant (impots, plus value,loi duflot), il ne faut pas s'étonner qu'il y ait une baisse des investissements. Ils prennent les gens pour des imbéciles ou ils ne comprennent pas comment ça marche? (je me pose la question)

  • akelacca le mercredi 22 mai 2013 à 12:50

    Construire oui mais pourquoi ? A écouter les promoteurs ( oui je sait c'est pas fiable) la demande d'investissement baisse plus vite que les projets. Donc la priorité aujourd'hui n'est pas de trouver ou construire mais qui finance.

  • M9566237 le mercredi 22 mai 2013 à 12:29

    Il faut bien reloger tout ce monde, à voir absolument sur Internet : VIDEO camps de roms Essonne Mars 2013

  • brunetm7 le mercredi 22 mai 2013 à 11:59

    Quelles mesures.... AUCUNE!

  • supersum le mercredi 22 mai 2013 à 11:49

    Vu que beaucoup de bailleurs arrêtent et vendent il serait peut être temps de construire à tour de bras la mère Duflot

  • M2688280 le mercredi 22 mai 2013 à 11:31

    Plus ca construit plus la bulle va se degonfler brutalement.Etant resté pleinement liquide et locataire, l'achat se profile pour 2014, 2015 au plus tard je pense...

  • md24750 le mercredi 22 mai 2013 à 10:54

    ça bétonne de partout en IDF : bientôt plus une pousse de mauvaise herbe. Ce sera toujours ça de gagner contre ces "saletés" de mauvaises herbe que nous, jardiniers, avons du mal à éradiquer. Merci madame duflotdeparoles.