Logement : la crise s'aggrave

le
21

Sur les douze derniers mois, le nombre de logements neufs en chantier est en recul de 11%.
Sur les douze derniers mois, le nombre de logements neufs en chantier est en recul de 11%.

Les derniers chiffres des mises en chantier confirment la crise du logement en France. Parmi les chantiers urgents du nouveau gouvernement, un plan d'urgence pour redynamiser le secteur est attendu.

« Quand le bâtiment va, tout va » claironne l'adage populaire. Et la réciproque est tout aussi vraie. Les chiffres publiés mardi par le ministère du logement confirment que le secteur de la construction reste bel et bien englué dans la crise alors que la France connaît une croissance zéro depuis le début de l'année. De mai à fin juillet, les mises en chantier de logements neufs ont encore baissé de 13,3% sur un an à 73.468 unités. Une baisse qui atteint 16% pour les logements ordinaires (hors logements en résidence). Depuis un an (entre août 2013 et juillet 2014), la baisse des mises en chantier atteint près de 11% à 305.079 unités. Côté perspectives, l'indicateur des permis de construire (futures mises en chantier) n'est pas non plus orienté à la hausse même si la baisse est moins marquée. De mai à fin juillet, les permis délivrés sont en recul de 1,1% à 101.885 unités. Mais sur douze mois (août 2013 à juillet 2014), les permis de construire chutent encore de 17% à 391.474 unités. Le constat est donc sans appel : la crise du logement s'est aggravée depuis un an.

 

Logement : la crise s'aggrave
Logement : la crise s'aggrave

 

L'objectif du gouvernement de parvenir à la construction de 500.000 logements par an paraît donc hors d'atteinte. L'an dernier, le nombre de logements neufs mis en chantier n'a pas dépassé les 332.000. Les professionnels du secteur, qui se plaignent de l'accumulation de règlements qui ont fini par décourager les promoteurs, réclament un plan d'urgence. Parmi les mesures envisagées par le gouvernement pour tenter de redonner un peu de dynamisme à la construction, une réforme de la loi Duflot sur l'investissement dans le neuf semble s'imposer. La réduction d'impôt pourrait être portée de 18 à 21% et l'autorisation serait donnée de louer aux membres de sa propre famille (entre ascendants et descendants). Un dossier à traiter en urgence par le nouveau ministre du logement. 

Retrouvez les chiffres de construction du logement (mai à fin juillet) :

 

 

 

Julien Gautier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le mercredi 3 sept 2014 à 11:50

    on commence à voir du 2200/2500€ le M2 à la vente en accession neuve ( Rennes ) ..pas cassos...! on liquide les stocks ou on revient au prix réel marché .?.( cad là où on trouve des acheteurs ..perdus depuis 1996 ..)!

  • M4358281 le jeudi 28 aout 2014 à 10:45

    il fallait +1% pour inverser la courbe ..le Bâtiment nous "coûte" 0.5% grâce à la Dufflot

  • charby23 le mercredi 27 aout 2014 à 13:42

    DUFLOT m'a tuer

  • M4358281 le mercredi 27 aout 2014 à 11:26

    Eckert va y mettre son "grain de sel" pour bien compliquer les choses ..

  • M4358281 le mercredi 27 aout 2014 à 11:25

    Trop Cher ..trop cher ..sachant que l'on pourra sans doute louer à ses ascendants ou descendants ,les promoteurs ne vont t'ils pas en profiter pour augmenter leurs prix au moins de la valeur de la défiscalisation ..? on voyait autrefois "remise de la Tva " pour des logements augmentés de 15%..

  • ccoudra2 le mercredi 27 aout 2014 à 11:07

    J'ai trois appartements en location: leur prix baisse et leur loyer baisse et les taxes montent... comment voulez vous que j’achète un quatrième appartement dans ces condition alors que j'ai les moyens de le faire... aujourd'hui c'est plus rentable et moins risqué de mettre son argent à la banque (et gagner 2%) que d’acheter un appartement pour louer.

  • M8404021 le mercredi 27 aout 2014 à 11:06

    On met tout sur le dos des lois ceci, lois cela: svp plus de crédit d’impôt pour relancer! C'est reculer pour mieux sauter: le marché immobilier en France est indécent, ce que l'on voit peut tout à fait ressembler à une correction on ne peut plus inéluctable...

  • ccoudra2 le mercredi 27 aout 2014 à 11:03

    voila les résultats quand on veut trop réglementer comme c'est le cas en France, que ce soit en terme du travail ou du logement ... Regarder le code de travail: plus de 1000 pages .... vous vous rendez compte .... comment voulez vous emboucher dans ces conditions... et pour le logement c'est pareil: personne n'a plus envie d'acheter pour louer étant donné les prix de l'immobilier qui risque de baisser et les contrainte pour louer et tous les droits accordés aux locataires.

  • ccoudra2 le mercredi 27 aout 2014 à 10:57

    La faute à qui ??? au gouvernement qui veut donner tous les droits aux locataires au détriment du propriétaire investisseur, en particulier la loi ALUR.. Résultats: les investisseurs sont refroidis et ne veulent plus acheter pour louer... résultats à long-terme: crise de logement plus grave à venir.

  • amazelle le mercredi 27 aout 2014 à 09:49

    Faut réviser ses formules "quand le batiment va, tout va" parce que quand le batiment, tout va ça ne veut rien dire.Pour le reste, trop douée DUFLOT