Logement : coup de froid sur la construction

le
6
Alors que François Hollande avait promis la construction de 500.000 logements par an, seulement 310.000 à 315.000 seront bâtis en 2012 à cause des difficultés économiques.

François Hollande s'est-il un peu trop avancé en promettant la construction de 500.000 logements par an pendant son mandat? En tout cas, il n'atteindra pas cet objectif en 2012. Il fera même moins bien que Nicolas Sarkozy en 2011, où 420.000 nouveaux logements étaient sortis de terre. «Cette année, on devrait arriver à 310.000 ou 315.000», estime Michel Mouillart, professeur d'économie à l'université Paris Ouest et spécialiste du secteur. Une projection réalisée en tenant compte de l'étude portant sur la construction entre janvier et juillet, dévoilée mardi par le ministère du Logement.

Concrètement, tous les indicateurs sont dans le rouge. Ainsi, au cours des trois derniers mois, les ventes d'appartements et de maisons réalisées par les promoteurs ont baissé de 13 % pour s'établir à 20.700 unités. Les mises en chantier ont reculé de 9,4 % à 81.000. Et l'on a enregistré 2,9 % de permis de construire en moins. Une situation qui ne devrait pas s'améliorer au second semestre. «Avant l'été, nous escomptions vendre 80.000 logements cette année, explique François Payelle, président de la FPI (Fédération des promoteurs immobiliers). Finalement, nous serons contents si nous atteignons la barre des 75.000 unités.»

Les causes de ce coup de frein sont connues: la campagne présidentielle a créé un attentisme préjudiciable aux ventes d'immobilier. Et la dégradation constante du climat économique a rendu les acheteurs potentiels encore plus frileux. D'autant plus qu'ils ont été découragés par le reformatage à la baisse des aides de l'État (PTZ + pour les accédants à la propriété et dispositif Scellier pour les particuliers investisseurs). «La chute de nos ventes est imputable pour deux tiers au retrait des investisseurs qui sont sortis du marché à cause de la réduction des avantages fiscaux», explique François ­Payelle. Du côté des HLM, la situation n'est pas plus brillante. «Seulement 8818 nouveaux logements sociaux ont été financés entre ­janvier et mai, contre 13.863 un an plus tôt», souligne Michel Mouillart.

Le dispositif Scellier remplacé

Pour éviter que ces piètres résultats lui soient reprochés, la ministre du Logement, Cécile Duflot, avait donné sa version des faits dans un communiqué début juillet: «Les mauvais chiffres de la construction constatés ces derniers mois sont le fruit des récentes décisions prises par le gouvernement précédent», expliquait-elle. Mais elle sait que ce raisonnement ne sera pas audible longtemps. Du coup, elle promet plusieurs réformes ces prochains mois. À l'automne, un projet de loi sera présenté au Parlement pour permettre la mise à disposition gratuite de terrains aux collectivités locales qui y feront construire des HLM. Ce texte obligera également les collectivités locales à bâtir 25 % de HLM contre 20 % aujourd'hui. Le gouvernement planche aussi sur un dispositif d'incitation fiscale pour remplacer le Scellier qui sera supprimé fin 2012. Il ciblerait des logements intermédiaires avec des plafonds de loyers autorisés beaucoup plus faibles que dans le système actuel.

LIRE AUSSI:

» Le taux des crédits immobiliers toujours en baisse

» Ikea veut construire un quartier à Hambourg

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • abalest1 le jeudi 30 aout 2012 à 09:33

    Pourquoi tant de critiques!!!!!Tout est géré! C'est comme si on vous nommait vous ou moi ministre du logement du jour au lendemain! Avec du QI et du bon sens en plus tout de même. Nous avons touché le fond avec cette fofolle reine de la niaiserie.

  • M1961G le mercredi 29 aout 2012 à 17:21

    ce sera seulement un mensonge de plus.

  • caogan77 le mercredi 29 aout 2012 à 15:27

    Jouflu et son équipe, c'est du base jump pour la France, ils ouvrent quand le parachute ?

  • TL70190 le mercredi 29 aout 2012 à 12:50

    la cecile devrait vite allez s'inspirer aux goulags au lieu de taper sur les proprietaires qui ont largement payé leurs biens . Des opportunistes ces politiques du social !

  • M4189758 le mercredi 29 aout 2012 à 12:04

    JPi - Retour à 1981, comme prévu.

  • derastea le mercredi 29 aout 2012 à 11:44

    normale Cécile la folle fait peur avec ses idées à la c..., c'est a dire prendre aux proprio. Si on veut faire du logement, 2 actions ; 1 cassez cette loi sur les plus values trentenaire idiote et contre productive et 2 redonnez le pouvoir au proprio qui n'ont pas a assurer les négligence de l'état.