Logement : APL, TVA, accession à la propriété... tout ce qui pourrait changer

le
14
Logement : APL, TVA, accession à la propriété... tout ce qui pourrait changer
Logement : APL, TVA, accession à la propriété... tout ce qui pourrait changer

Des coûts trop élevés, des mesures inefficaces, des objectifs contradictoires, des moyens inadaptés aux besoins, une complexité administrative... Un rapport du Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD), de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et de l'Inspection générale des finances (IGF) révélé par Les Echos ce vendredi, entend mettre un grand coup de pied dans la fourmilière de la politique du logement. Une politique qui pèse chaque année pour 46 milliards d'euros (2% du PIB) dans les finances publiques et dont les effets sont loin d'être à la hauteur : moins de 300 000 mises en chantier de logements neufs en 2014, une augmentation du prix du m2 de 70% entre 2000 et 2010, baisse de 12% des logements HLM...

Selon ce rapport que le gouvernement garderait au chaud depuis l'été, plusieurs réformes pourraient permettre d'économiser près de 4 milliards d'euros par an. Problème: certaines mesures préconisées, comme la révision des aides au logement pour les étudiants, la fin des aides pour la rénovation énergétique, la révision de la durée des baux à moins de trois ans, risquent de faire grincer des dents.

« Nous sommes déjà tous convaincus qu'il y a, à l'évidence, un gisement d'économies dans la politique du logement », expliquait aux Echos, en décembre, Christian Eckert, le secrétaire d'Etat au Budget. Mais pour éviter l'affrontement, le gouvernement va commencer à préparer les esprits pour la prochaine loi de finances 2016 en mettant en place un groupe de travail de députés pour plancher sur ces dossiers.

VIDEO. Logement : les APL dans le collimateur du gouvernement

Les principales mesures préconisées dans le rapport

Plus d'APL pour les étudiants aidés  par leurs parents. Aujourd'hui, le mode de calcul de l'aide personnalisée au logement (APL) pour les étudiants ne tient pas compte des aides que peuvent apporter les parents. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6483692 le dimanche 24 mai 2015 à 19:01

    "un chômeur avec des enfants n'a pas intérêt à reprendre une activité car il perdra toute les aides qu'on lui accorde ." Tient donc,vous pouvez énumérez les aides que selon vous il perçoit?vous pensez qu'il suffit de chercher pour trouver?

  • M1961G le samedi 31 jan 2015 à 17:15

    ce qui est bien en france , c'est qu'on récompense tout ce qui est mauvais . avec hollande , on est riche d'être pauvre . à ce jour , un chômeur avec des enfants n'a pas intérêt à reprendre une activité car il perdra toute les aides qu'on lui accorde . avec , hollande , dormir est plus sage . pauvre france . la décadence avec hollande est bien là . en 2015 , on pourra virer ces bobos de gauche qui spolient les sans dents , mais qui eux , les politiques se gavent à en crever .

  • M6483692 le samedi 31 jan 2015 à 12:25

    Ils vont les trouver les 50 milliards pour faire plaisir aux technocrates de l'Europe de la misère et à Me Merkel,ça s'accélère les mesures depuis le vote de la Grèce,APL,prime d'Etat sur les PEL,crédits d'impot énergétiques....ect,ect,et ce n'est qu'un début,ça va faire trés mal.

  • idem12 le samedi 31 jan 2015 à 08:01

    Alors pour les intellectuels qui hurlent en disant que les aides sociales sont pour les assistés. A titre perso j'ai touché les APL quand j'étais étudiant et j'ai connu le RMI. Aujourd'hui je bosse et je paie 700 euros d’impôt sur le revenu par mois....Ce ne sont pas les aides sociale qui sont en cause mais la façon dont elles sont gérées....

  • mcarre1 le vendredi 30 jan 2015 à 21:56

    Quelle curieuse façon de préparer l'avenir que de ne plus aider les jeunes à étudier! La gauche fossoyeuse de la France.

  • kpm745 le vendredi 30 jan 2015 à 20:42

    La France s’appauvrit jour après jour. Les subventions vont tomber les unes après les autres et tant mieux.

  • 445566ZM le vendredi 30 jan 2015 à 17:36

    Au lieu de supprimer les aides aux étudiants, le gouvernement pourrait imposer à l'ISF les oeuvres d'art des riches. Ce placement c'est une forme d'évasion fiscale. Qui a dit "cette mesure n'est pas politiquement correcte" ?

  • M8252219 le vendredi 30 jan 2015 à 17:14

    Budget de la chambre et des députés par an y compris secrétariat 720 millionsBudget du sénat: 346 millions d'eurosBudget du conseil constitutionnel: 11.1 millions d'euros

  • faites_c le vendredi 30 jan 2015 à 16:57

    Quand on sait que le CGEDD, l'IGAS et l'IGF rien qu'à eux trois doivent nous coûter plus de 3 milliards d'euros par an, on sait où il y a réellement des économies à faire!

  • M8252219 le vendredi 30 jan 2015 à 16:51

    Après l'augmentation des impôts, après l'augmentation des taxes, après l'augmentation des services publiques. Voila la SUPPRESSION DES AIDES ET ALLOCATIONS. et nous sommes toujours en augmentation du déficit. Il serait temps de piocher ou il y a des sous, Réduire de moitié le nombre des parlementaires,plafonner et fiscaliser tous leurs avantages,indemnités,retraites. supprimer le sénat, supprimer les statuts spéciaux