Logement : 2016 sera un bon cru selon les professionnels

le
0

Fin 2014, seuls 35% des professionnels de l’immobilier se déclaraient «optimistes». Désormais, ils sont 67%.

Les deux tiers des professionnels de l’immobilier se disent optimistes pour l’évolution du marché du logement cette année en France, alors qu’ils n’étaient qu’un sur trois fin 2014 à prédire une bonne année 2015, selon une enquête Crédit Foncier/CSA publiée lundi. Au total, 67% des professionnels s’attendent à un meilleur cru en 2016 par rapport à l’an passé, en ce qui concerne les volumes de transactions (dans le neuf et l’ancien) et les prix, qui devraient au moins se stabiliser ou augmenter.

Fin 2014, seuls 35% des professionnels de l’immobilier se déclaraient «optimistes» quant à l’avenir du secteur du logement «dans les 12 prochains mois», tandis que 64% étaient «pessimistes». Deux facteurs principaux, l’assouplissement du prêt à taux zéro (PTZ) et des niveaux de taux de crédit immobiliers toujours historiquement bas, alimentent cet optimisme et sont cités respectivement par 75% et 71% des professionnels interrogés, pour la 4e édition de ce baromètre.

61% anticipent une stabilité des prix

Pour réaliser ce sondage, un panel de 400 professionnels de l’immobilier (agents, promoteurs, constructeurs...) ont été sollicités. De leur côté, ceux qui se déclarent «pessimistes» mettent en avant un contexte économique encore dégradé (91%) et l’évolution du pouvoir d’achat des ménages (82%). Près des trois quarts des professionnels considèrent que le marché du logement s’est stabilisé (44%) ou amélioré (27%) sur les quatre derniers mois de 2015.

Et sur cette fin d’année, plus de 7 professionnels sur 10 (73%) déclarent avoir globalement atteint leurs objectifs commerciaux. Enfin, 61% des professionnels interrogés anticipent une stabilité des prix dans le neuf dans les 12 mois à venir, mais seuls 45% sont du même avis concernant l’ancien.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant