Lockheed, MBDA vont former une coentreprise en Allemagne-sources

le
0
    BERLIN, 9 mars (Reuters) - Lockheed Martin  LMT.N  et le 
missilier européen MBDA vont créer une nouvelle coentreprise 
pour gérer le projet de missiles anti-aériens MEADS en Allemagne 
et rassurer ainsi le gouvernement sur la capacité de MDBA à le 
mener à bien, ont dit jeudi des sources au fait du dossier. 
    Les deux groupes ont eu des discussions avec le ministère 
allemand de la Défense et une annonce formelle est attendue dans 
les prochaines semaines, a précisé l'une des sources. 
     Le ministère de la Défense a informé mardi le Parlement 
qu'il ne pourrait pas boucler le contrat de plusieurs milliards 
d'euros avec MBDA avant les élections législatives du 24 
septembre, avaient dit des sources du ministère.  
    Le ministère veut toujours conclure un accord sur le 
programme MEADS, qu'il avait retenu en 2015, mais il estime 
qu'il y avait encore du travail à faire sur la proposition de 
MBDA ainsi que sur la façon dont le projet serait mené, selon 
ces sources.   
    Le programme MEADS (Medium Extended Air Defense System) doit 
 remplacer les Patriot américains produits par Raytheon  RTN.N  
et commandés dans les années 1980. 
    Katrin Suder, secrétaire d'Etat à la Défense, s'est exprimée 
mercredi devant un cercle plus large de députés au sujet du 
programme initialement évalué autour de quatre milliards 
d'euros. 
    Le système MEADS a été développé par Lockheed et MBDA dans 
le cadre d'une précédente coentreprise qui participait d'un 
programme multinational financé par les Etats-Unis, l'Allemagne 
et l'Italie. Washington a toutefois quitté le projet il y a 
quelques années. 
    MBDA, structure détenue par Airbus Group  AIR.PA , BAE 
Systems  BAES.L  et Leonardo Finmeccanica  LDOF.MI , était en  
charge du projet pour l'Allemagne, Lockheed n'étant que 
sous-traitant. 
    La coentreprise en préparation devrait être détenue à 50-50 
par MBDA et par Lockheed, selon les sources, ce qui permettra de 
donner plus de poids à l'américain et de lui faire partager une 
partie des risques. 
 
 (Andrea Shalal, Véronique Tison pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant