Locations Airbnb illégales : Berlin mise sur la dénonciation

le
0

La ville mène une guerre sans merci aux propriétaires qui louent illégalement un bien. Outre une amende pouvant atteindre 100.000 euros, elle compte également sur la délation.

Berlin jouit d’une popularité certaine auprès des touristes du monde entier. Elle s’alarme déjà d’une possible bulle immobilière. Forte hausse des loyers, explosion des prix de vente... La ville allemande vit une véritable «folie immobilière», avec des prix qui sont encore trois fois plus bas que ceux pratiqués sur le marché immobilier parisien. Même malgré le mécanisme d’encadrement des loyers - Mietpreisbremse en allemand - les hausses dans les quartiers les plus recherchés ont atteints 5 à 7%!

Ce n’est donc pas un hasard si Berlin a un franc succès sur le site de location en ligne Airbnb. C’est la troisième ville d’Europe la plus visitée derrière Londres... et Paris, qui est la capitale mondiale d’Airbnb, avec 12,4 millions de visiteurs - qui sont restés 2,4 nuits en moyenne - en 2015. Comme Paris, la ville de Berlin a décidé de mener une lutte sans merci aux propriétaires qui louent illégalement leur(s) appartement(s) à des touristes. À cause de ce phénomène, pas moins de 12.000 logements seraient bloqués, empêchant ainsi les habitants de se loger.

Une pratique soumise à une demande d’autorisation

Pour mettre de l’ordre dans tout cela, la mairie a donc décidé d’obliger les propriétaires désireux de louer leur bien de faire une demande d’autorisation... Jusqu’à présent, cette mesure a eu un succès mitigé, puisque la moitié des propriétaires berlinois conservent leurs anciennes habitudes. Mais la ville n’a pas dit son dernier mot! Elle entend désormais infliger une amende pouvant atteindre... 100.000 euros. Une somme qui correspond au prix d’un appartement de 30 à 40 mètres carrés.

Et ce n’est pas fini. La mairie compte également sur le civisme de ses citoyens, puisqu’elle les appelle solennellement à dénoncer leurs voisins ou connaissances qui mettent en ligne illégalement des annonces pour louer leur bien immobilier! Grâce à un document mis en ligne sur le web, n’importe quel citoyen pourra désormais anonymement prévenir les autorités d’une location suspecte. Étant donné le nombre élevé de Berlinois qui se plaignent de voir les prix des loyers grimper en flèche, il est fort possible que cet appel ait son petit succès...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant