Location immobilière et caution : comment ça marche ?

le
0

La location d'un bien immobilier implique toujours le versement d'une caution ou dépôt de garantie. Cette somme est une réserve pour le propriétaire, en cas d'impayé ou de dégâts.

Qu'est-ce qu'un dépôt de garantie ?

Au moment de la signature du bail, le locataire se voit contraint de verser un dépôt de garantie, aussi appelé caution. Cette somme est remise par chèque au propriétaire, qui l'encaisse et la conserve durant toute la durée de la location de son bien immobilier. Les bailleurs exigent presque systématiquement le versement d'un dépôt de garantie pour se protéger.

Quelles sont les utilités du dépôt de garantie ?

Le montant versé par le locataire de l'appartement ou de la maison protège effectivement le propriétaire. Il peut couvrir les charges et arriérés de loyers dus par le locataire en fin de location. Si des dégâts matériels sont constatés lors de l'état des lieux de sortie, le propriétaire peut conserver tout ou partie de la caution afin d'assurer les réparations. Cette somme peut aussi couvrir un défaut d'entretien du locataire : chaudière, cheminée, jardin... Si aucun problème n'est constaté, le propriétaire doit rendre le montant de la caution sous un mois.

Quel montant ?

Le montant du dépôt de garantie varie selon le type de logement loué. Mais il est plafonné par la loi. Dans le cas d'un bien immobilier loué sous le statut de la location vide, le dépôt de garantie est d'un mois de loyer hors charges au maximum. Dans le cas d'une location meublée, le plafond est de deux mois de loyer hors charges pour les contrats signés depuis le 27 mars 2014.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant