Location: des prix plus bas que l'inflation depuis dix ans

le
0
Selon une étude publiée mardi par le réseau Century 21, la part du loyer dans le budget des locataires a diminué, mais pas pour les ménages les moins favorisés.

En douze mois, les loyers ont progressé de 0,9% selon une étude menée par Century 21 au sein de son réseau locatif, en fonction des nouveaux baux signés chaque année pour ses 130.000 logements. Une progression modeste puisque sur la même période, l'inflation a augmenté de 2%.

Depuis dix ans, le réseau estime que les loyers ont augmenté légèrement moins vite que l'inflation. Des statistiques qui peuvent surprendre certains locataires de la capitale, mais qui, explique Laurent Vimont, le président du réseau, ont été calculées sur la France entière. «L'hyper spéculation sur les petites surfaces parisiennes et la difficulté réelle à trouver un logement dans le coeur des grandes métropoles ont donné l'illusion d'une flambée des loyers. Ce n'est pas la réalité du marché locatif français» estime le réseau.

Sur ces bases, le taux d'effort des locataires, c'est-à-dire le rapport entre le loyer et le revenu aurait baissé de 0,4% en euros constants en dix ans. Un constat bien différent de la perception de beaucoup de locataires qui ont,eux, l'impression d'avoir moins d'argent disponible à la fin du mois. «Cette différence de perception s'explique par les dépenses liées aux nouvelles technologies, téléphonie,Internet ,qui ont augmenté en dix ans. La part de reste à vivre a diminué d'autant» note Laurent Vimont.

Les locataires de studios grands perdants

Plus de la moitié des locataires a moins de 30 ans. Ils vivent souvent dans de petites surfaces. Les studios et les deux pièces représentent d'ailleurs près de 65% des transactions locatives. A l'inverse des autres superficies, les loyers des studios qui représentent 25,8% du marché locatif, ont considérablement augmenté. En dix ans, leur loyer est passé de 354 euros à 442 euros (+ 24,9%). Une hausse nettement supérieure à l'inflation, qui était de 19,8%.

Pour les deux pièces qui représentent le gros du marché avec 4 locations sur 10, la hausse a été moins forte. Le loyer moyen a augmenté de 17,9% en dix ans (de 469 euros à 553 euros) moins vite que l'inflation (- 1,9%). Les loyers des 3 pièces ont reculé de 4% en euros constants en dix ans, tandis que ceux des 4 pièces ont évolué au même rythme que l'inflation. En revanche, les loyers des 5 pièces ont augmenté de 24,7%, nettement plus vite que l'inflation.

LIRE AUSSI:

» Les Français prudents face au blocage des loyers

» L'état du marché locatif ville par ville

» Des dessous-de-table pour louer un logement

» Le marché immobilier se fragilise

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant