Locataires, vos frais d'agence vont baisser

le
6
Locataires, vos frais d'agence vont baisser
Locataires, vos frais d'agence vont baisser

Bonne nouvelle pour les locataires. Les honoraires d'agence versés pour s'installer dans un nouveau logement devraient baisser à partir du 15 septembre. Actuellement libres, ces frais représentent généralement de un mois à un mois et demi de loyer. Parfois même jusqu'à deux fois et demie ce même loyer lorsqu'il y a plus de demandes que d'offres ! Pour mettre fin à de tels excès, la nouvelle version de la loi Alur (accès au logement et à un urbanisme rénové) va plafonner ces honoraires, qui ne seront plus basés sur le loyer mais sur la surface du logement et sa zone géographique. Ainsi, les locataires payeront 12 ¤ maximum par mètres carrés dans les zones très tendues (où la demande de logements est très supérieure à l'offre, soit à Paris et dans une soixantaine de villes de proche banlieue), 10 ¤ dans celles simplement tendues -- près de 30 agglomérations de plus de 50 000 habitants -- et 8 ¤ partout ailleurs...

La différence sera notable dans la région parisienne

Ces honoraires couvrant la visite, la rédaction du bail et la constitution du dossier s'entendent toutes taxes comprises et hors frais d'état des lieux, plafonnés eux à 3 ¤/m 2, et ce, quelle que soit l'implantation du logement.

Prenant l'exemple d'un appartement parisien, l'entourage de la ministre du Logement, Sylvia Pinel, affirme que « l'objectif de diviser par deux ces honoraires a été rempli ». Compte tenu des loyers élevés pratiqués, c'est d'ailleurs dans la capitale et sa proche banlieue que la différence se fera le plus sentir. Ainsi, pour un deux-pièces parisien de 40 m 2 au loyer de 1 100 ¤, un locataire verse jusqu'à présent au minimum 1 100 ¤ d'honoraires à l'agence. Après l'entrée en vigueur du décret, il ne devrait payer que 600 ¤ (40 m 2 x 12 ¤), soit une économie de près de 50 % !

L'écart devrait être plus modeste dans les 28 agglomérations -- zones tendues -- de plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dlabore le jeudi 31 juil 2014 à 17:30

    a quand la baisse des frais de vente(comme pour les notaires),a quand une loi avec plafonnement ;faites_hech tu ne vendras que des biens a 1 000 000€ et tu laisseras le reste aux petites annonces hihi

  • frk987 le jeudi 31 juil 2014 à 12:54

    Rien à voir avec Boursorama, c'est seulement n'importe quel im.bécile qui "reporte un abus" et le post saute. La vraie faute de Boursorama est de ne pas indiquer post supprimé par X y ou Z !!!!

  • jfvl le jeudi 31 juil 2014 à 11:50

    Comme toujours pour les socialistes le travail des autres n'a aucun valeur ou est trop cher. Facile pour ces gens qui n'ont jamais réellement travaillé. Où alors dans la fonction publique où l'idée de prix de revient est totalement inconnue.

  • supersum le jeudi 31 juil 2014 à 11:08

    On sait qui va payer : les proprios, du moins ceux qui resteront...

  • frk987 le jeudi 31 juil 2014 à 09:39

    Très bon pour la politique de l'emploi.....comme le dit très bien "faite_c", je ne vois vraiment pas pourquoi une agence irait s'emm.. à louer un studio. Bah reste les petites annonces...et sa cohorte d'arnaq.ques, moralité tous les studios ne seront plus "louables". On va dans le bon sens du non sens.

  • faites_c le jeudi 31 juil 2014 à 09:24

    Bonne nouvelle pour les locataires!!! Ah bon, on parie qu'une pénurie de location va se créer?En tant qu'agent immobilier, pourquoi devrais-je m'obliger à mettre en location un bien qui me rapportera moins qu'il me coûte en main d'oeuvre! En clair, il n'y aura plus aucun studio à louer dans les agences immobilières! Les socialistes ont déjà fait l'expérience de l'arrêt de l'investissement immobilier et persistent avec leurs idées stupides.