Lobbys, bas les masques !

le
8
Lobbys, bas les masques !
Lobbys, bas les masques !

Ils viennent de faire une entrée discrète à l'Assemblée nationale. Les lobbys, les « représentants d'intérêts », comme préfèrent les dénommer les députés, ont, depuis le 1er janvier, un statut officiel au Palais-Bourbon. « C'est un pas dans la bonne direction », reconnaît-on au sein de l'organisation Transparency International France, qui est l'une des premières à s'être fait enregistrer à ce titre dans les registres parlementaires.

Les lobbys, contrairement à ce qui prévaut dans les pays anglo-saxons, ont toujours pâti d'une mauvaise réputation en France. Notamment de la part des mouvements de pensée et politiques de gauche. Man?uvres dans la coulisse auprès des parlementaires, défense d'intérêts particuliers ? professionnels ou entreprises ? contraires à l'intérêt général? C'est pour encadrer, voire corriger ces effets pervers que de nouvelles dispositions viennent d'entrer en application.

Une carte d'entrée pour le Palais-Bourbon

Aujourd'hui, un peu plus d'une quarantaine « d'organisations » ont accepté de montrer patte blanche en se déclarant officiellement. De la Banque de France aux Jeunes Agriculteurs en passant par Radio France ou Réseau ferré de France. Le monde agricole, celui de la finance et celui des transports sont particulièrement bien représentés. Leurs motivations? Avoir droit à la carte qui leur permettra de franchir le seuil du Palais et d'y ?uvrer pour faire passer leur message. En contrepartie, les « lobbys » doivent désormais suivre un code de bonne conduite, inspiré par la réglementation européenne et par le rapport remis en février par le député socialiste Christophe Sirugue (Saône-et-Loire).

Ainsi, tout groupe d'intérêts doit indiquer sur un registre ad hoc et mis en ligne sur le site de l'Assemblée ? accessible au public, donc ? une série d'informations, comme le nom de son intermédiaire et ceux de ses clients, les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rusti13 le lundi 6 jan 2014 à 17:10

    jy831 supprimer la double nationale des politiques le problème est régler ils vont tous quitter la France (et bon débarrât )

  • jy831 le lundi 6 jan 2014 à 09:12

    Ces lobbys qui défendent des interets particuliers ne devraient pas avoir d influence sur les repredentants de l etat qui sont censés défendre l interet général.Surtout que leur methode est de graisser la patte de nos élus pour avoir gain de cause...Il est aberrant qu on leur donne une place a l assemblée nationale.Ca ne fait que favoriser la corruption.

  • M5441845 le dimanche 5 jan 2014 à 18:49

    D'accord avec vous 2445joye, on pourrait y rajouter AIDES qui lutte plus pour les homosexuels que contre le SIDA...

  • Formax le dimanche 5 jan 2014 à 18:14

    Je croyais que l'assemblée nationale était une représentation du peuple, c'est à dire des gens élus par le peuple, pour le peuple... je me suis trompé sans doute... espérons que cela n'entrainera pas des dérives regrettable... mais j'en doute fort...

  • 2445joye le dimanche 5 jan 2014 à 18:02

    Les vrais lobbys: le MRAP, la LICRA, le CRAN, le CRIF, etc...

  • M6749774 le dimanche 5 jan 2014 à 17:59

    Les vrais lobby n'iront jamais se faire inscrire...

  • guerber3 le dimanche 5 jan 2014 à 16:54

    Heureusement, ils pensent à la place des élus, sinon, ce serait le grand désert blanc...!!!

  • Berg690 le dimanche 5 jan 2014 à 16:10

    C'est sûr ils représentent un intérêt pour nos élus.Un intérêt monnayable.