Lobby du tabac : choc et suspicion chez les eurodéputés

le
0
Lobby du tabac : choc et suspicion chez les eurodéputés
Lobby du tabac : choc et suspicion chez les eurodéputés

Les eurodéputés sont sous le choc depuis que les méthodes de lobbying pro-tabac du fabricant de cigarettes américain Philip Morris dont ils sont les cibles ont été dévoilées par Le Parisien-Aujourd'hui en France dans ses éditions du 21 septembre. «Leurs documents, qui ont fuité, évoquent une opération militaire», s'est indignée la Britannique Linda McAvanla, chef de file travailliste des anti-tabac du Parlement européen qui préparnte un projet de directive de l'UE contre le tabagisme, notamment des jeunes, dont l'examen est prévu le 9 octobre.

Ces pratiques, consistant à «ficher» les élus européens afin de détecter les pro et les anti tabac, et de déterminer avec lequel d'entre eux il est «urgent» de prendre rendez-vous afin de le rallier à sa cause, sont en principe interdites. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) proscrit, sauf nécessité absolue, ces rencontres.

D'autant que les méthodes employées pour convaincre les élus sont encore floues. Dans les documents que s'est procuré notre journal, la liste complète des 161 lobbyistes montre que chacun se voit affecter un budget spécifique pour l'organisation « d'événementiels », pour un montant total de 548 927 ?.

Une «pression intense» sur certains eurodéputés

Certains eurodéputés commencent à avoir des doutes sur la probité de leurs collègues. Selon l'eurodéputée libérale belge, Frédérique Ries, la majorité des actuels amendements tentant d'affaiblir le projet de directive anti-tabac «ont été déposés par de nombreux députés qui d'habitude ne se préoccupent jamais de santé». «On peut deviner qu'ils sont les instruments d'une pression intense avec des arguments de poids économique», a-t-elle ajouté.

Du côté de ceux qui, sur les petites fiches de Philipp Morris, apparaissent comme favorables à l'industrie du tabac, c'est le déni. L'eurodéputée française de centre-droit (UDI-PPE), Christine de Veyrac, a nié tout ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant