LNR : Un Mourad Boudjellal déçu contre-attaque

le
0
LNR : Un Mourad Boudjellal déçu contre-attaque
LNR : Un Mourad Boudjellal déçu contre-attaque

Ecarté du Comité Directeur de la Ligue Nationale de Rugby et, donc, de la présidence de l’institution, Mourad Boudjellal s’est longuement exprimé face à la presse. Le président du RC Toulon n’a pas caché sa déception et envoyé quelques piques à ses homologues et à Paul Goze.

« Je n'avais aucune chance », c’est par ces mots que Mourad Boudjellal a débuté son intervention face à la presse au bar de l’hôtel où la Ligue Nationale de Rugby a organisé l’élection de son Comité Directeur puis celle de son président, qui a vu Paul Goze s’imposer sans adversité après avoir la candidature du président du RC Toulon au Comité Directeur rejetée. C’est un Mourad Boudjellal visiblement déçu qui s’est exprimé mais ce dernier a tenté de faire contre mauvaise fortune bon cœur. « Au moins, tout le monde pourra dire que j'ai eu le courage d'y aller, assure le dirigeant toulonnais. Quelques présidents ont voté pour moi, j'ai eu 40 voix et la majorité était à 53. Ce n'était pas si loin que ça... » Une défaite vue comme une injustice par le patron du RCT.

Boudjellal : « J’ai fait preuve d’incompétence... »

C’est ensuite un Mourad Boudjellal plus offensif qui n’a pas hésité à attaquer les autres dirigeants du Top 14, mettant en avant sa propre « incompétence » à gérer un club. « Je vais essayer de faire des progrès parce que je pense que, ces dernières années, j'ai fait preuve d'incompétence totale dans la façon de gérer le club, tonne un président du RCT décidé à manier l’ironie. Je n'ai pas perdu d'argent, donc ça c'était déjà une preuve d'incompétence. J'ai gagné des titres, c'est une deuxième preuve. J'ai apporté un peu d'idées nouvelles, j'ai rempli des stades : troisième preuve d'incompétence. » Une charge violente à laquelle Paul Goze, réélu pour un deuxième mandat de quatre ans, n’a pas pu échapper. « C'est vrai que j'avais face à moi un candidat qui regroupait toutes ces qualités, avec un bilan magnifique à Perpignan, ajoute Mourad Boudjellal. Je pense qu'il y a quelqu'un qui a bien fait de prendre la présidence de la Ligue... »

Boudjellal : « Le rugby français va dans le mur »

Une charge contre Paul Goze qui ne s’est pas arrêtée là, Mourad Boudjellal mettant directement en cause la gestion de Perpignan par ce dernier quand il en était le président. « Quand on veut être un grand président de la Ligue, il faut avoir le cul propre, tonne le président du RCT. Je pense qu'il y a des gens qui auraient dix fois plus de raisons que moi de passer devant le conseil supérieur de la DNACG pour des choses qui se sont passées avant et qui sont couvertes aujourd'hui. » Mais, alors qu’il songe à quitter la présidence du RC Toulon, voire de se séparer du club, Mourad Boudjellal a également donné son avis quant à l’avenir du championnat de France, et du XV de France. Il assure qu’il va à contre-courant sur ce sujet. « Je pense que le rugby français va dans le mur, le Top 14 va dans le mur, confie-t-il. On est dans la politique du « ça ira mieux demain ». On ne voit pas la réalité des choses. On a des jours noirs devant nous. Je pense qu'il fallait changer quelques petites choses pour le Top 14, pour recréer une énergie. » Mais les autres dirigeants de clubs n’ont visiblement pas voulu l’écouter...
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant