LNR : L'avenir des Bleus entre ses mains

le
0

La convention FFR-LNR passe devant l’Assemblée Générale de la Ligue Nationale de Rugby ce samedi. Elle doit notamment donner une plus grande disponibilité des internationaux au bénéfice du XV de France. Mais pour cela, elle devra être entérinée par les membres de la Ligue.

Ce week-end devrait marquer un tournant dans l’histoire du XV de France. Les membres de l’Assemblée Générale de la Ligue Nationale de Rugby sont réunis ce samedi, en Gironde, pour régler plusieurs dossiers. Si le calendrier de la prochaine saison de Top 14 ainsi qu’une nouvelle formule sont à l’ordre du jour, c’est bien vers la convention FFR-LNR que tous les regards se dirigeront. Elle doit donner une plus grande disponibilité des internationaux au bénéfice des Bleus. « Nos équipes de France sont tellement dépendantes du résultat, j’espère positif, de la nouvelle convention… confie Guy Novès au Midi Olympique. Cela serait une énorme avancée ».

La déroute face aux All Blacks a changé la donne

Si elle est adoptée comme lors du congrès de la FFR à Pau (82 % des voix), ce serait une avancée majeure pour les Bleus. Cela concrétiserait aussi le travail de la cellule technique qui préconise dans son rapport, des périodes plus longues pour les internationaux français lors du Tournoi des VI Nations et des test-matchs de Novembre. « C’est parti d’un électrochoc, à savoir le quart de finale de Coupe du monde (défaite 62-13 face aux All Blacks, ndlr), constate le nouveau sélectionneur du XV de France. Il y a un an, la Ligue et les clubs n’étaient pas prêts à signer une telle convention ».
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant