Lloyds affiche un bénéfice en hausse de 22%

le
0
HAUSSE DE 22% DU BÉNÉFICE IMPOSABLE DE LLOYDS
HAUSSE DE 22% DU BÉNÉFICE IMPOSABLE DE LLOYDS

LONDRES (Reuters) - Lloyds Banking Group a annoncé jeudi une hausse de 22% de son bénéfice imposable au premier trimestre, conséquence d'une amélioration des marges et d'une baisse des coûts, un résultat susceptible de plaider la cause de la banque en vue de la reprise du versement de dividendes.

L'établissement, dont l'Etat britannique détient le quart du capital, compte toujours en solliciter l'autorisation auprès de la Banque d'Angleterre au second semestre et ajoute que l'introduction en Bourse de TSB Bank est toujours prévue pour l'été, peut-être d'ici la fin juin, avec un minimum de 25% du capital placé sur le marché.

Des sources ont dit que l'IPO de TSB, qui regroupe 631 agences et a été scindé d'avec Lloyds, aurait sans doute lieu à la mi-juin.

"Nous aborderons les discussions (pour reprendre le dividende) dans un climat de confiance envers l'entreprise et nos perspectives", a dit le directeur financier George Culmer lors d'une téléconférence.

Lloyds a fait état d'un bénéfice trimestriel courant de 1,8 milliard de livres (2,2 milliards d'euros) et a réduit ses coûts de 5% à 2,3 milliards de livres.

Elle a revu à la hausse sa prévision de marge, anticipant dorénavant une marge d'intérêts nette de 2,4% cette année, soit une dizaine de points de base de mieux sur la précédente projection.

Cette marge a été de 2,32% au premier trimestre, contre 1,96% un an auparavant, autorisant une hausse de 10% du produit net des intérêts.

(Matt Scuffham, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant