Llodra : " C'est pour ces moments que je joue au tennis "

le
0
Llodra : " C'est pour ces moments que je joue au tennis "
Llodra : " C'est pour ces moments que je joue au tennis "

Michaël Llodra, quel était l'état d'esprit vendredi soir avant ce double ? Forcément, nous étions abattus. Nous nous n'attendions pas à être menés 2-0. Le message a été clair. Arnaud a repris la parole pour nous remotiver en nous adressant un message de révolte. Je pense aussi que la pression a changé de camp. C'est l'Allemagne qui doit marquer ce dernier point et il sera dur à aller chercher. Pour le double, nous étions regonflés à bloc. Nous avons eu des messages de soutien de la part des amis, de la famille mais aussi de Yannick Noah, de Guy Forget ou de Guillaume Raoux qui ont connu cette situation en 1996. Pour vous, ça doit être un sacré bonheur de retrouver la Coupe Davis dans ces conditions ? C'est pour ces moments que je joue au tennis. A titre personnel, il est vrai que j'avais été affecté de ne pas avoir été sélectionné. Mais c'est bon signe car ça veut dire que je suis encore fait pour ça. Je suis arrivé sur le tard pour cette rencontre et j'ai montré ce que je savais faire en donnant le meilleur de moi-même. Avec Julien, nous avons fait un super match qui nous permet de rester en vie. On n'a pas le droit à l'erreur mais nous sommes capables de l'exploit. Pensez-vous que le public aura un rôle important à jouer ? Oui, très important. A la fin du double, on a senti une vraie atmosphère de Coupe Davis. Le stade était prêt à chavirer. C'est exactement ce que nous cherchons en se motivant. Ce dimanche, j'espère que toute la ville sera derrière nous.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant