Livrets d'épargne : comment sont-ils imposés ?

le
0

La réglementation fiscale est variable pourles différents types de livretsd'épargne. Certains sont exonérés d'impôts et d'autres soumis aux prélèvements sociaux et à l'impôt sur le revenu.

Les livrets d'épargne exonérés

Il existe quatre types de livrets d'épargne totalement exonérés d'impôts. Ces produits sont réglementés par l'Etat et offrent l'avantage d'une épargne accessible à tous et disponible, idéale pour faire face aux imprévus. Le livret A et le livret Développement Durable sont ainsi exonérés des prélèvements sociaux et de l'impôt sur le revenu. C'est aussi le cas du livret jeune, dédié aux 12 à 25 ans, mais aussi du livret d'Epargne Populaire, accessible sur conditions de ressources. Enfin, les intérêts du livret d'Epargne Entreprise étaient exonérés d'impôts jusqu'au 31 décembre 2013.Mais les intérêts des livrets souscrits depuis le 1er janvier 2014 sont désormais imposés.

Prélèvements sociaux

Il existe une autre catégorie de livrets, soumis quant à eux aux prélèvements sociaux (comprenant CSG, CRDS, prélèvement social, prélèvement solidarité et contribution additionnelle). Ces prélèvements atteignent 15,5 % et s'appliquent aux intérêts produits par le Compte Epargne Logement (CEL) et le Plan d'Epargne Logement (PEL).

Prélèvements sociaux et impôt sur le revenu

Enfin, une dernière catégorie de livrets est à la fois soumise aux prélèvements sociaux et à l'imposition sur le revenu. Il s'agit des livrets bancaires classiques. Les intérêts sont ainsi doublement imposés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant