Livret A: plus de dépôts que de retraits en septembre, à hauteur de 140 M EUR

le
1
A l'issue des trois premiers trimestres de l'année, le Livret A, dont les fonds servent notamment à financer le logement social, affiche désormais une collecte nette positive de 2,25 milliards d'euros. (AndreyPopov/istockphoto.com)
A l'issue des trois premiers trimestres de l'année, le Livret A, dont les fonds servent notamment à financer le logement social, affiche désormais une collecte nette positive de 2,25 milliards d'euros. (AndreyPopov/istockphoto.com)

(AFP) - Le Livret A a terminé septembre dans le vert, les dépôts dépassant les retraits à hauteur de 140 millions d'euros au terme d'un mois habituellement difficile pour ce produit d'épargne, selon des données diffusées vendredi.

Il s'agit du septième mois positif de suite pour ce livret, qui n'avait plus connu un mois de septembre dans le vert depuis 2012.

A l'issue des trois premiers trimestres de l'année, le Livret A, dont les fonds servent notamment à financer le logement social, affiche désormais une collecte nette positive de 2,25 milliards d'euros.

La fin d'année pourrait être plus difficile, les épargnants ayant l'habitude de piocher dans leur livret pour acheter leurs cadeaux de Noël par exemple.

Il n'est toutefois pas exclu que la donne change cette année, les particuliers ayant eu tendance ces derniers mois à laisser leur argent sur leur compte courant face à la rémunération basse de l'épargne dans le contexte de taux bas.

Pour sa part, le Livret de développement durable (LDD), dont la rémunération est fixée à 0,75% --soit le même niveau que celle du Livret A--, a connu plus de retraits que de dépôts en septembre, à hauteur de 550 millions d'euros.

Il affiche à présent une décollecte nette de 560 millions d'euros après les neuf premiers mois de 2016.

L'encours total sur ces deux produits atteignait 358,9 milliards d'euros fin septembre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fdidier8 il y a 8 mois

    Vu le rendement faramineux du LA, c'est sur que vaut mieux précipiter son argent dessus plutôt que d'investir et de soutenir les entreprises... Vive les épargnants français (mais c'est risqué monsieur, ils l'ont dit à la télé...)