Livret A, loyers, EDF... ce qui change (ou pas) au 1er août

le
0
Livret A, loyers, EDF... ce qui change (ou pas) au 1er août
Livret A, loyers, EDF... ce qui change (ou pas) au 1er août

Plusieurs mesures et décisions qui entrent en vigueur ce vendredi devraient épargner aux ménages de nouvelles charges. Si le taux du Livret A atteint son plus bas niveau historique (1 %), l'homogénéisation européenne des normes de paiement leur simplifiera en tout cas leurs démarches bancaires.

EDF : pas de hausse des tarifs... pour l'instant. La confirmation est parue jeudi au Journal officiel : la hausse de 5 % des tarifs réglementés de l'électricité au 1er août a bien été annulée par arrêté du gouvernement. La ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal, avait annoncé en juin son intention de suspendre cette hausse après une augmentation similaire appliquée en 2013. 

Mais attention : Manuel Valls a annoncé une hausse pour l'automne «d'ampleur plus faible que 5 %». A cette hausse s'ajoutera une autre. Un second arrêté prévoit, en effet, une facture de rattrapage, le Conseil d'Etat ayant jugé insuffisante la hausse de 2 % des tarifs décidée par l'exécutif pour la période du 23 juillet 2012 au 31 juillet 2013. Cette hausse des tarifs de 5 % aura lieu également à l'automne. Soit une double hausse d'un total d'une trentaine d'euros, selon nos informations, alors qu'un énième rattrapage est à craindre l'année prochaine.

Gaz : en baisse. Le mode de calcul du coût d'approvisionnement en gaz ayant récemment été modifié, le tarif réglementé du gaz baisse en moyenne de 1,28 %.

Loyers : l'encadrement reconduit. Dans les zones dites «tendues», c'est-à-dire où le déséquilibre entre l'offre et la demande de logements est marqué, comme à Paris, Lyon, Marseille, Lille ou Strasbourg, le dispositif d'encadrement des loyers, en vigueur depuis deux ans, est reconduit pour un an. En clair, quand un locataire quitte un logement, un propriétaire ne peut pas fixer librement le loyer du nouveau locataire. Ce dispositif concerne les logements vides, mais aussi désormais les logements meublés.

SNCF : ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant