Livret A : les Français puisent dans leur épargne

le
5
Livret A : les Français puisent dans leur épargne
Livret A : les Français puisent dans leur épargne

Le placement préféré des Français, le Livret A, fait de moins en moins recette. Depuis plusieurs mois, les épargnants puisent dans leur bas de laine. Ils avaient retiré 90 millions d'euros en mai, la décollecte se poursuit en juin, à 130 millions d'euros. Plus préoccupant, les ménages qui ont des économies semblent aussi délaisser ce placement rémunéré actuellement à 1,25% et à 1% à partir du 1er août.

En effet, sur les six premiers mois de l'année, la collecte cumulée atteint 3,76 milliards d'euros à fin juin contre 15,5 milliards d'euros pour la même période en 2013. Plusieurs raisons expliquent ce désamour relatif pour ce produit d'épargne qui engrange encore plus 268 milliards d'euros et dont le produit permet en grande partie de financer le logement social.

L'an passé, une partie des ménages avait profité du réhaussement du plafond à 22 950 euros en janvier 2013 pour y placer leurs économies. Cependant, à cause d'une inflation très faible, le taux de rémunération du livret est désormais moins compétitif par rapport à d'autres supports comme par exemple les assurances vie où encore les livrets proposés par les banques. Certaines banques n'hésitent d'ailleurs pas, pour attirer le chaland, à faire des promotions avec des taux attractifs.  Selon la Fédération française des sociétés d'assurance, les rendements sont supérieurs à 2,5% sur un an. L'assurance-vie a capté 8,8 milliards d'euros sur les 5 premiers mois de l'année, et les livrets bancaires plus de 6,9 milliards d'euros depuis le 1er janvier.

Au delà de cette raison purement technique, en raison de la crise et de la baisse du pouvoir d'achat, les Français sont parfois obligés de puiser dans leurs réserves pour effectuer des dépenses de la vie courante ou des investissements plus conséquents comme l'achat d'une voiture.

Reste que le livret A reste un placement liquide, défiscalisé et dont la rémunération est connue. Le livret ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le mercredi 23 juil 2014 à 11:09

    déjà super préssurés fiscalement ..alors si tes disponibilités ne te rapportent rien ..en Entreprise on appelle cela ..faillite prévisible

  • fbordach le mercredi 23 juil 2014 à 10:57

    Et aussi pour payer leurs impôts qui, contrairement, aux taux du livret, augmentent!

  • M4358281 le mercredi 23 juil 2014 à 10:47

    faites c .. si tous les français étaient informés ( travail surtout personnel et d'écoute ..)il y aurait moins d'opportunité ..

  • M7403983 le mercredi 23 juil 2014 à 10:23

    exact faites_c : ca peut laisser pratiquement 3% de net (après prélèvements sociaux) pour les meilleurs d'entre eux ... il n'y a pas photo comme l'on dit !!!

  • faites_c le mercredi 23 juil 2014 à 09:42

    Et si les français étaient moins stupides que ce que les journalistes veulent nous le faire croire? Est-il envisageable que les français sachent compter et qu'ils aient compris que les fonds euros de l'Assurance Vie même taxés à 15.5% de prélèvement sociaux sur les intérêts rapportent plus que le maigre 1.25 voir 1% du livret A tout en étant aussi disponible que les fonds du livret A pour autant que l'on ait ouvert son Assurance Vie il y a plus de 8 ans!