Livres salafistes : « Ces phrases sur le jihad heurtent le lecteur »

le
4
Livres salafistes : « Ces phrases sur le jihad heurtent le lecteur »
Livres salafistes : « Ces phrases sur le jihad heurtent le lecteur »

Le livre est en vente sur des sites d'e-commerce grand public et dans certains supermarchés. Mais depuis deux jours, « la Voie du musulman », réédité par la maison libanaise Albouraq, est accusé d'appeler à la lutte armée.

Que soutient au juste cet ouvrage que nous avons lu ? Il détaille le bon comportement du musulman. Au côté de passages prônant « d'aimer les gens vertueux, et détester les gens corrompus », de « respecter et considérer ses parents » ou encore de « s'épiler les aisselles », on peut lire : « Le musulman doit participer à la guerre Sainte sous le commandement de ses souverains ». Dans une section dédiée au jihad, il est écrit : « Se préparer au jihad, c'est prévoir ou déterminer les causes afin de s'équiper de toutes sortes d'armes pour intimider les ennemis de Dieu et des musulmans [...]. L'acquisition de matériel de guerre est aussi une obligation nécessaire pour pouvoir combattre ».

« Seulement trois pages traitent du jihad sur 400 », se défend Mansour Mansour, directeur de la maison d'édition Albouraq, spécialisée dans les ouvrages dédiés à la civilisation arabo-musulmane. Ce pavé de 400 pages est volontiers qualifié de « rigoriste ou traditionaliste » par l'éditeur, qui assure aussi qu'il « participe au débat d'idées ». « Cela peut aussi soulever la question de savoir si certains récits vieux de quatorze siècles ne sont pas moyenâgeux », motive Mansour Mansour, qui se dit « attristé » par une polémique qui « continue dans la stigmatisation de l'islam ».

Si le jihad ne constitue pas le coeur de l'ouvrage, aucune note de l'éditeur ou préface n'apporte de repères ni ne permet d'éclairer ces écrits. Les anciens récits sont confusément repris au compte de l'auteur, qui ne fait l'objet d'aucune présentation biographique.

« Ce que les gens retiennent, ce sont ces phrases sur le jihad qui heurtent le lecteur et le bon musulman », fustige ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M608962 le mercredi 30 juil 2014 à 19:21

    in citation au ter ror isme ce livre est d'une au tre épo que tout com me le co ran d'un autre âge

  • M9244933 le mercredi 30 juil 2014 à 15:24

    Incitation à la haine. Espérons des sanctions qui ne donnent plus envie de diffuser des insanités pareilles. C'est mille fois pire que de comparer une ministre à un primate.

  • M940878 le mercredi 30 juil 2014 à 15:08

    bon je ne dis rien , retour au bled direct et on sera en sécurité

  • M5062559 le mercredi 30 juil 2014 à 14:48

    Oui on peut dire que certains passages sont moyenâgeux et qu'ils faut les reformuler. Néanmoins, on s’aperçoit tous les jours que quel que soit le pays où les musulmans se trouvent, il y en a toujours qui interprètent au premier degré les écrits et cela crée des monstres.