Livres: la grande distribution conjugue papier et numérique

le
0
Livres: la grande distribution conjugue papier et numérique
Livres: la grande distribution conjugue papier et numérique

Malgré les déboires des enseignes Virgin ou Chapitre, la grande distribution multiplie les investissements dans la vente de livres, en tablant sur le numérique tout en renouvelant son offre en magasins.La semaine dernière, Carrefour présentait "Nolim", sa plateforme de téléchargement d'ouvrages avec liseuse compatible.Plusieurs de ses concurrents l'ont précédé depuis le printemps à l'instar de Système U avec "UCulture", site de vente en ligne comprenant un espace de téléchargement de livres et un autre pour la commande d'ouvrages papier à retirer en magasin, ou de Leclerc, qui s'est lancé en avril dans la vente d'ebooks."Nous croyons fortement que l'offre numérique de livres est complémentaire, et non concurrente, de la vente en magasins et que l'une viendra enrichir l'autre et non la cannibaliser", estime Emmanuel Rochedix, directeur Culture France chez Carrefour.Le distributeur, qui vend chaque année 11 millions d'ouvrages, estime que la lecture numérique "correspond à une nouvelle tendance de consommation" des livres en France, mais qu'elle ne remplacera pas pour autant l'ancienne.Afin de "démocratiser" la lecture numérique, Carrefour propose également dans son rayon librairie, une liseuse, en partenariat avec le fabricant français Bookeen, avec un premier prix (69,90 euros) inférieur à celui de ses principaux concurrents sur le marché français, Kindle d'Amazon et Kobo de Fnac.Malgré tout, assure-t-il, son espace librairie "physique", qui peut atteindre 13.000 références, ne sera pas pour autant réduit, et sera même enrichi dans certaines catégories comme les mangas ou les polars.Leclerc lui non plus ne voit pas le livre numérique tuer la version papier. "Le papier reste en France le c?ur du marché, puisqu'on y réalise encore quasiment 100% des ventes. Le numérique, même s'il possède un beau potentiel, reste aujourd'hui embryonnaire", explique Hugo ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant