Livrer des armes aux rebelles syriens, un casse-tête pour l'Europe

le
0
La France et la Grande-Bretagne vont tenter, ce vendredi à Dublin, de convaincre leur partenaires des Vingt-sept de fournir un soutien militaire à l'insurrection syrienne. Fabius à La Haye a rodé son argumentaire.

Envoyé spécial à La Haye

À la veille de la réunion, ce vendredi à Dublin des ministres des Affaires étrangères des Vingt-sept, Laurent Fabius s'est rendu à La Haye pour rôder la «pédagogie» que la France et la Grande-Bretagne comptent déployer pour convaincre leurs homologues européens de la nécessité de soutenir militairement la rébellion syrienne. L'insistance du chef de la diplomatie néerlandaise, Frans Timmermans, pour «atteindre l'unanimité» et pour «éviter les divisions» au niveau européen en dit long sur les réticences de certains membres de l'UE sur cette question sensible face au tandem franco-britannique.

À Dublin, l'objectif ne sera pas de prendre une décision formelle mais d'«informer» et de «sensibiliser» les Europé...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant