Livre : les coulisses du foot français dévoilées par «le footballeur masqué»

le
0
Livre : les coulisses du foot français dévoilées par «le footballeur masqué»
Livre : les coulisses du foot français dévoilées par «le footballeur masqué»

L'éditeur Hugo Sport n'a jamais autant fait parler de lui. Jeudi sort en librairie «Je suis le footballeur masqué - Dans les coulisses du foot français». Sous le couvert de l'anonymat, un joueur (ou plusieurs ?) raconte son expérience dans le milieu du ballon rond. L'ouvrage s'inspire du best-seller anglais «The Secret Footballer» (le premier tome est sorti 2011, le deuxième en 2014). Bertrand Pirel, son éditeur, promet 223 pages «rock and roll». Elles pourraient en effet secouer le football français.

Depuis la mi-décembre, Le Point.fr publie des extraits de ce récit. Autant dire qu'on est loin du consensus et de la confraternité. Mathieu Valbuena en prend par exemple pour son grade. «Je n'ai jamais compris le concept du carré VIP. Mais pour beaucoup de footballeurs, c'est un must. Valbuena, s'il n'est pas dans un carré VIP, soit on ne le voit pas et il se fait piétiner, soit on lui dit : Eh, mon grand, reviens l'aprèm, y a des spécial ado. Chaque fois que je le croise en boîte, j'ai l'image de lui dans son Hummer. Un Playmobil dans un poids lourd.»

«DSK aurait pu être footballeur»

Des souvenirs de virées en discothèque que l'auteur développe un peu plus loin «Le matin je me réveillais avec une gueule de bois atroce sans un gramme d'alcool dans le sang. Les capotes pleines, sans avoir pris le moindre plaisir et amnésique sur le fait d'en avoir donné. Un numéro de téléphone sur un post-it qui finissait dans les chiottes d'un hôtel parisien, aixois, lyonnais, monégasque, milanais, londonien. C'était aussi misérable que grisant. Prendre, consommer, jeter, et ne rien donner surtout. DSK aurait pu être footballeur. J'ai toujours pensé que c'était pareil. Le pouvoir rend les femmes folles et sans limites. La notoriété d'un footeux est un pouvoir absolu. Une généralité ? Non, un constat. Le mien.»

Le footballeur masqué se penche aussi sur le cas des entraîneurs. La réussite du sélectionneur de l'équipe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant