Livre électronique : Apple condamné pour entente sur les prix

le
0
Livre électronique : Apple condamné pour entente sur les prix
Livre électronique : Apple condamné pour entente sur les prix

Le groupe américain Apple a été reconnu coupable d'entente avec de grands éditeurs sur les prix des livres électroniques aux États-Unis. Alors qu'un nouveau procès doit se tenir pour fixer le montant des dommages et intérêts que le groupe à la pomme devra payer à plusieurs Etats américains, ce-dernier a annoncé qu'il ferait appel. «Apple n'a pas conspiré pour fixer les prix des livres électroniques et nous allons continuer de nous battre contre ces fausses accusations», a-t-il affirmé.

C'est le gouvernement américain qui est à l'origine de la plainte. Selon la décision publiée mercredi par un tribunal de New-York, «les plaignants ont montré qu'Apple avait conspiré pour relever le prix de détail des livres électroniques». Les faits datent de 2010, quelques mois avant la sortie de l'iPad. L'entente entre Apple et les éditeurs avait permis à ces derniers d'augmenter le prix des livres électroniques dans l'iBookstore d'Apple de 3 à 5 dollars, par rapport aux 9,99 dollars fixés par le leader du marché de l'époque Amazon, pour les nouveautés et les best-sellers. Cette hausse aurait par la suite été appliquée par Amazon.

Les éditeurs ont reconnu les faits

Les éditeurs impliqués dans cette entente (Hachette, HarperCollins, Simon and Schuster, Penguin et Macmillan) ont reconnu les faits et passé un accord amiable avec les autorités américaines pour éviter le procès. Apple s'est donc retrouvé seul sur le banc des accusés durant trois semaines courant juin dans un tribunal de Manhattan.

Dans sa plaidoirie finale, le groupe a dénoncé une absence de preuves directes, son avocat Orin Snyder faisant notamment valoir qu'il n'y avait «pas d'entente par télépathie». Mais la juge Cote a expliqué avoir pris sa décision essentiellement sur la base des documents portés au dossier par l'accusation, parmi lesquels figurent de nombreux échanges de courriels et relevés de rencontres et conversations ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant