Livraisons de colis: La Poste accélère l'installation de consignes dans les gares

le
0
Concrètement, le destinataire pourra choisir de recevoir son colis dans une consigne. Il sera alors prévenu de son arrivée et recevra un code pour le retirer. (stockcam/Istock.com)
Concrètement, le destinataire pourra choisir de recevoir son colis dans une consigne. Il sera alors prévenu de son arrivée et recevra un code pour le retirer. (stockcam/Istock.com)

(AFP) - La Poste va installer des consignes automatiques dans les plus grandes gares françaises, où il sera possible de récupérer des colis, ont indiqué jeudi des responsables de l'entreprise et de la SNCF.

"La consigne fait partie des nouveaux usages du e-commerce", a noté lors d'un point de presse Paul-Marie Chavanne, le directeur général adjoint de La Poste chargé des colis express, notant que 30% des livraisons de paquets se font aujourd'hui hors domicile (généralement dans des points-relais chez des commerçants).

Concrètement, le destinataire pourra choisir de recevoir son colis dans une consigne. Il sera alors prévenu de son arrivée et recevra un code pour le retirer.

Les paquets doivent être retirés dans les trois jours, après quoi ils sont renvoyés dans un point-relais.

"Dans les gares passent chaque jour 10 millions de personnes. Notre responsabilité, c'est (...) de leur faciliter la vie quotidienne, et nous sommes dans une recherche constante d'innovation", a relevé Patrick Ropert, le directeur général de Gare et Connexions, la branche de la SNCF qui gère les gares, et à qui la Poste paie un loyer pour installer ses consignes.

Le dispositif offre une très grande amplitude horaire pour retirer les colis, a-t-il souligné.

Le service a été lancé à l'automne, et est actuellement disponible dans 110 gares d'Ile-de-France et 70 bureaux de poste, selon M. Chavanne. Il va maintenant être étendu d'ici la fin de l'année dans 30 gares franciliennes supplémentaires et dans une centaine de gares en province, ainsi que dans 80 autres bureaux de postes.

L'idée est d'avoir 500 consignes opérationnelles en France d'ici la fin 2017, une centaine d'autres devant être installées dans des lieux publics l'an prochain, a relevé le responsable.

"L'objectif, c'est d'avoir dans les mois qui vienne un taux d'occupation de 60 à 70%", a indiqué M. Chavanne, qui note que "les colis ne restent même pas une journée en moyenne dans ces consignes" car les destinataires viennent les chercher immédiatement.

Le dispositif, enfin, est sécurisé. "Vous ne pourrez pas fermer la porte en laissant une bombe à l'intérieur", a assuré Paul-Ambroise Archambeaud, le directeur général de Pickup Services, filiale spécialisée de La Poste.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant