Livraisons d'armes suspectes en Côte d'Ivoire

le
0
L'ONU accuse la Biélorussie d'acheminer du matériel militaire destiné au camp Gbabgo.

Alors que la Côte d'Ivoire menace de s'enfoncer dans la guerre civile, l'ONU accuse la Biélorussie de violer l'embargo sur les armes imposé à Abidjan depuis 2004. Une réunion d'urgence pourrait, à la demande de Ban Ki-moon, se tenir mardi à New York. Elle était initialement prévue lundi, mais le Brésil, qui assure la présidence du Conseil de sécurité, a demandé un délai pour clarifier certaines informations contradictoires sur la situation en Côte d'Ivoire.

Selon le communiqué émis dans la nuit de dimanche à lundi par Ban Ki-moon, des hélicoptères d'attaque et du matériel étaient en cours de livraison aux forces de Laurent Gbagbo à Yamoussoukro. «Ceci constitue une violation grave de l'embargo sur les armes en vigueur depuis 2004 en Côte d'Ivoire», a déclaré Ban Ki-moon, avertissant la Biélorussie et le camp de Laurent Gbagbo que «des mesures appropriées [seraient] prises en réponse à cette violation».

Le régime d'Alexandre Loukachenko, de son côtü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant