Livraison d'armes aux Kurdes d'Irak: Berlin se décidera dans la semaine

le
0

BERLIN, 19 août (Reuters) - L'Allemagne se décidera dans la semaine sur l'envoi d'armes aux combattants kurdes d'Irak qui luttent contre les djihadistes de l'Etat islamique, a déclaré mardi le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier. L'Union européenne a autorisé la semaine dernière ses Etats membres à se prononcer individuellement sur l'opportunité de fournir armes et munitions aux peshmerga. La France a annoncé mercredi dernier qu'elle livrerait des armes aux autorités kurdes irakiennes. La décision sera prise en concertation notamment avec la chancelière Angela Merkel et la ministre de la Défense, Ursula von der Leyen. "Rien n'a encore été arrêté", a précisé Steinmeier à la chaîne de télévision ZDF. Mais le ministre allemand, qui s'est rendu samedi à Bagdad et Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, a laissé entendre que la décision serait positive. "Nous ne pouvons pas d'un côté saluer le rôle des forces de sécurité kurdes, les féliciter du combat qu'elles mènent en notre nom à tous contre l'Etat islamique et de l'autre les laisser se débrouiller lorsqu'elles nous demandent de l'aide", a-t-il dit. "Je ne considère pas cela comme une attitude responsable." (Alexandra Hudson; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant