Liverpool ne fera pas la fine bouche

le
0

Après avoir ouvert le score, Liverpool a finalement concédé le nul à Dortmund jeudi en quart de finale aller de la Ligue Europa (1-1). Mais ce résultat logique au vu du match place les Reds en ballotage favorable avant le match retour la semaine prochaine.

 

Le debrief

Liverppol a ramené de Dortmund ce qu’il était venu chercher. Au bout d’un match sérieux, les Reds ont obtenu le nul sur le terrain du Borussia en quart de finale aller de la Ligue Europa (1-1) et pris une petite option sur la qualification avant la manche retour à Anfield la semaine prochaine. Même le scénario du match, Mats Hummels ayant répondu à l’ouverture du score de Divock Origi, ne devrait pas leur donner d’immenses regrets. Surtout qu’ils ont appliqué à la lettre les consignes de Jürgen Klopp, l’homme qui focalisait toute l’attention avant la rencontre, pour gêner le BVB. Dans un match d’une intensité digne de la Ligue des Champions à défaut d’avoir vu des occasions en pagaille, les partenaires de Mamadou Sakho ont positionné leur bloc bas, à onze dans leur propre camp, pour mieux piquer leur adversaire sur des sorties en contre d’une grande qualité technique. Ce mode opératoire a mis en difficulté la défense de Dortmund, mal alignée et régulièrement prise dans son dos. Il a aussi mis en lumière les carences du BVB à l’approche des trente derniers mètres adverses, où les bonnes phases de construction n’ont pas trouvé de suite. Peu inquiétés défensivement, les Reds ont seulement payé une erreur d’inattention au retour des vestiaires. Ils se sont même procuré les meilleures opportunités d’arracher la victoire au cours du second acte. Mais ils se contenteront avec grand plaisir de ce résultat, au contraire de Dortmund, dont la seule satisfaction doit être de conserver son invincibilité toutes compétitions confondues en 2016 et de l’étendre à dix-sept rencontres. Une maigre consolation. D’autant qu’un autre nul dans une semaine pourrait bien ne pas être suffisant pour atteindre le dernier carré de la compétition.

Le film du match

17eme minute D’une transversale millimétrée, Weigl lance Schmelzer dans la surface. Le latéral de Dortmund adresse un centre en retrait parfait pour Mkhitaryan, dont la reprise est contrée par Sakho alors qu’elle prenait la direction du but. Dans la foulée, Milner et Sakho contrent deux tentatives de Weigl. 21eme minute Coup-franc pour Liverpool sur la droite. Milner s’en charge et le dépose sur la tête de Lovren, qui place sa tête à bout portant. La reprise piquée du Croate est captée en deux temps par Weidenfeller, percuté violemment par Lovren dans un deuxième temps. 36eme minute (0-1) Moreno adresse un petit ballon piqué vers Milner, qui gagne son duel aérien et prolonge à destination d’Origi. L’ancien Lillois résiste au retour de Piszczek pour croiser son tir du droit, légèrement dévié par le latéral de Dortmund, trompant ainsi Weidenfeller. 45eme minute+5 Milner gratte le ballon dans les pieds de Weigl et Moreno mène la contre-attaque pour Liverpool. Le défenseur espagnol lance dans la profondeur Origi, couvert par S.Bender et parti à la limite du hors-jeu. L’attaquant belge se présente seul face à Weidenfeller, mais bute sur le gardien de Dortmund, bien sorti à sa rencontre. 48eme minute (1-1) Corner pour Dortmund sur la droite. Mkhitaryan le joue à deux avec G.Castro avant d’adresser un centre enroulé en plein cœur de la surface. Hummels prend le dessus dans les airs sur Lallana et bat Mignolet d’une reprise de la tête à bout portant. 51eme minute Moreno déborde sur la gauche et centre à terre vers J.Allen. Le Gallois remise pour Lallana, qui prolonge jusqu’à Coutinho d’une talonnade subtile. Le premier tir du Brésilien est contré par Hummels, mais le ballon lui revient pour tenter une frappe instantanée. Parti à contre-pied au départ, Weidenfeller réalise une parade énorme sur sa droite. 52eme minute Pas attaqué à une trentaine de mètres du but de Dortmund, Clyne envoie un tir croisé flottant. Weidenfeller se couche parfaitement sur sa droite. Coutinho et hérite du ballon et se joue de Piszczek avant de prendre à nouveau sa chance dans un angle fermé. Le gardien du Bourssia est bien placé pour repousser d’une main ferme. 59eme minute Excellent coup-franc à l’entrée de la surface de Liverpool en faveur de Dortmund, suite à une faute de Lovren sur Piszczek. Reus le frappe au-dessus du mur, mais sa tentative manque de puissance pour réellement inquiéter Mignolet.

Les joueurs à la loupe

Dortmund Une prestation majuscule pour HUMMELS. Impérial dans les duels et toujours propre dans la relance, n’hésitant jamais à se projeter de l’avant pour apporter le surnombre, le capitaine du Borussia a couronné le tout d’un but. Il a montré la voie à un BVB, mais n’a pu masquer toutes les carences de S.BENDER à ses côtés. Le milieu replacé en défense centrale a souffert dans le placement et été battu dans les airs sur l’ouverture du score de Liverpool. Si PISZCZEK s’est contenté du minimum dans son couloir, SCHMELZER a animé son couloir gauche avec appétit et enchaîné les allers-retours. D’une précision redoutable dans ses transmissions et d’une grande justesse dans ses choix, WEIGL a brillé dans son rôle de premier relanceur. G.CASTRO, bien plus brouillon dans tous les secteurs, ne s’est pas hissé à son niveau. Même son replacement à droite à la pause, suite à la sortie d’un DURM timide et à l’entrée d’un N.SAHIN qui a rempli à merveille sa fonction de régulateur du jeu de Dortmund, n’a pas eu l’effet escompté. A créditer d’une passe décisive, MKHITARYAN fut incontestablement le joueur offensif le plus en vue de son équipe. Il faut dire que REUS et AUBEMAYANG n’ont pas bien négocié le peu de ballons qu’ils ont eu à se mettre sous la dent. A noter la prestation solide de WEIDENFELLER, précieux en début de seconde période pour maintenir sa formation dans le match.   Liverpool Ce n’est plus à démontrer, SAKHO donne la pleine mesure de son talent quand le niveau s’élève. Le défenseur des Bleus l’a encore prouvé au terme d’un sans-faute, tant dans son placement impeccable, son impact physique et la qualité de sa relance. Son intervention décisive en première période a empêché Dortmund d’ouvrir le score et validé la prestation rassurante de l’ancien Parisien. Toujours à la limite, LOVREN n’a pas soutenu la comparaison. C’est le seul du secteur défensif à avoir déçu, puisque CLYNE et MORENO se sont mis en évidence sur leurs côtés respectifs. Ils les ont bien bloqués et ont multiplié les accélérations pour apporter un plus dans le camp adverse. MILNER a étalé son activité débordante pour apporter son écot à la récupération sans renier sur son travail offensif, comme sur cette déviation décisive vers ORIGI. L’attaquant belge a eu le mérite de convertir sa première occasion et de peser sur la défense du Borussia malgré beaucoup de courses dans le vide. Un regret toutefois, celui d’avoir manqué le but du break en toute fin de première période. CAN a été plombé par sa tendance à se compliquer la vie. HENDERSON et J.ALLEN, qui se sont succédés sur le même poste, ont fait le job avec sérieux. Peu en vue, LALLANA a traversé le match comme une ombre. COUTINHO a confirmé son statut de poison pour les défenses par sa vivacité et la qualité de ses crochets. MIGNOLET n’a pas eu grand-chose à faire et s’est fait quelques frayeurs au pied. Sans conséquence.

Monsieur l’arbitre au rapport

S’il a globalement bien maîtrisé les débats et n’a pas commis d’erreur majeure dans un match intense, il a aussi oublié deux avertissements a minima pour Liverpool. Dejan Lovren et Alberto Moreno auraient clairement mérité d’écoper d’un carton jaune chacun.

Ça s’est passé en coulisses…

- Parti de Dortmund l’été dernier après sept saisons au club, Jürgen Klopp retrouvait le BVB comme manager de Liverpool. Ce qui lui a valu une attention particulière de la part de ses anciens dirigeants, qui avaient notamment installé une pancarte à son attention pour lui indiquer la direction du vestiaire visiteurs. Les spectateurs du Signal Iduna Park ne l’avaient pas oublié non plus et lui ont rendu de multiples hommages avant le coup d’envoi. - Remis d’une blessure aux adducteurs, Roberto Firmino était de retour dans le groupe de Liverpool. L’attaquant brésilien a néanmoins débuté la rencontre sur le banc des remplaçants. - Un joueur de Dortmund (Sven Bender) et cinq joueurs de Liverpool (Alberto Moreno, Dejan Lovren, Nathaniel Clyne, Philippe Coutinho, Roberto Firmino) étaient sous le coup d’une suspension en cas d’avertissement. Mais ils y ont tous échappé et pourront participer au match retour jeudi prochain.  

La feuille de match

Ligue Europa (Quart aller) / DORTMUND – LIVERPOOL : 1-1

Signal Iduna Park (65 000 spectateurs environ) Temps frais - Pelouse excellente Arbitre : M.Velasco Carballo (Espagne, 6) Buts : Hummels (48eme) pour Dortmund - Origi (36eme) pour Liverpool Avertissements : Weidenfeller (45eme+1), Reus (52eme) et Sokratis (81eme) pour Dortmund - Can (9eme) et Lallana (44eme) pour Liverpool Expulsion : Aucune Dortmund Weidenfeller (7) – Piszczek (5), S.Bender (4) puis Sokratis (77eme), Hummels (cap) (8), Schmelzer (6) – Weigl (7), G.Castro (4) - Durm (4) puis N.Sahin (46eme, 6), Mkhitaryan (5), Reus (4) – Aubameyang (4) puis Pulisic (77eme) N'ont pas participé : Bürki (g), Ginter, Leitner, Kagawa Entraîneur : T.Tuchel Liverpool Mignolet (5) – Clyne (7), Lovren (5), M.Sakho (7), Moreno (7) – Henderson (cap) (6) puis J.Allen (46eme, 6), Can (5), Milner (7) - Lallana (4) puis Firmino (78eme), Origi (6) puis Sturridge (84eme), Coutinho (6) N'ont pas participé : Ward (g), K.Toure, B.Smith, Ibe Entraîneur : J.Klopp
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant