Liverpool martelé à West Ham

le
0
Liverpool martelé à West Ham
Liverpool martelé à West Ham

Pour le premier match de l'année 2016, West Ham continue de se payer les grosses cylindrées de la Premier League, si Liverpool en est une. Dans un match maîtrisé de bout en bout, les coéquipiers de Dimitri Payet, qui faisait son retour cet après-midi, ont disposé tranquillement de Reds bien inoffensifs.

West Ham United 1 - 0 Liverpool

Buts : Antonio (10e) et Carroll (55e) pour les Hammers

On joue la dixième minute de jeu à Upton Park. Après une perte de balle ubuesque de Tomkins, Alberto Moreno récupère le ballon et déboule sur le côté gauche jusqu'au poteau de corner de West Ham. Michail Antonio revient à pleine balle et fauche le latéral gauche de Liverpool. La faute n'est pas sifflée. Pendant que Moreno est trop occupé à râler, les Hammers combinent dans le couloir laissé vacant et remontent le ballon en quelques passes. Quelques secondes plus tard, Antonio a déjà fait l'effort et vient placer sa tête à l'autre bout du terrain pour tromper Mignolet. 1-0. Il ne le sait pas encore, mais Antonio vient de mettre son équipe sur les rails de la victoire, imperméable défensivement et impitoyable en contre. Déjà victorieux à l'aller sur le score de 3-0, West Ham profite du premier match de l'année 2016 pour passer devant son adversaire du jour. Un joli coup.

Un coup de casque à zéro


Pourtant, Liverpool entre plutôt bien dans le match en mettant tout de suite le pied sur le ballon. Les hommes de Jürgen Klopp veulent étouffer tout de suite leurs adversaires et sont largement dominateurs au milieu de terrain, notamment Emre Can qui récupère les ballons très hauts. Les Reds s'installent tranquillement dans le camp des Hammers et se créent la première occasion du match par l'intermédiaire de Jordon Ibe. Mais à la 10e minute, Michail Antonio remet tout en cause en inscrivant le but du 1-0, contre toute attente. West Ham prend donc confiance et remporte tous ses duels grâce aux très costauds Antonio, Carroll, Kouyate et Noble. Liverpool a beaucoup trop de mal à jouer juste dans les 25 dernier mètres pour espérer inquiéter les hommes de Slaven Bilić.

À peine plus de cinq minutes après avoir ouvert le score, Manuel Lanzini lâche une frappe à la trajectoire improbable qui termine sa course sur le poteau. Mignolet n'esquisse pas le moindre geste. Tandis que Liverpool continue de monopoliser le ballon sans se procurer la moindre occasion, West Ham se montre menaçant sur chaque contre-attaque. Les Reds ne doivent leur salut qu'à…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant