Liverpool, le cœur vers la Cup

le
0

Liverpool s'est gardé un petit sursis de sourires pour finir cette saison, la dernière de Steven Gerrard chez les Scousers, peut-être aussi la der de Sterling. Et si la coupe ne pourra retenir le plus ancien, elle pourrait faire réfléchir le plus jeune.

"Nous avons toujours une chance de terminer dans les quatre premiers et c'est la chose la plus importante pour le club, pour des raisons évidentes. Ce serait une grande réussite après notre début de saison en championnat. Mais d'un point de vue égoïste, je choisirais toujours un trophée et des médailles." Au moment d'énoncer ces dernières volontés, le jour de l'annonce de son départ de Liverpool, le 3 janvier dernier, Steven Gerrard divisait ses derniers objectifs avec son club de toujours en deux catégories. En gros, une qualification en Ligue des champions pour Liverpool, et une dernière FA Cup pour lui, après celles de 2001 et 2006. Logique, après tout, lorsque l'on sait que la finale se déroulera à Wembley, le 30 mai prochain, le jour du trente-cinquième anniversaire de la légende rouge. Histoire de clôturer leur voyage commun de la plus belle des manières. Histoire aussi, pour Gerrard, de donner du poids à ses paroles.
Deux coups de poignard en Premier League
Car malheureusement pour les Reds, la première partie du contrat moral établi par Gerrard semble très compliqué à mettre en œuvre. La faute à deux défaites, coup sur coup, face à Manchester United (1-2) et Arsenal (4-1). Deux défaites en forme de grosse claque, après une superbe série de 13 matches consécutifs sans défaite en championnat, qui avait permis de redonner espoir aux supporters. Oui mais voilà, après ces deux revers, les Reds pointent désormais à sept unités de Manchester City et de cette fameuse quatrième place qualificative pour la Ligue des champions, alors qu'il ne reste que sept journées à disputer. Pas infaisable non, mais "très peu probable" comme l'a concédé Brendan Rodgers au sortir de la déroute des siens à l'Emirates Stadium. Au-delà d'offrir une belle sortie à son capitaine, une victoire en Cup permettrait aussi de légitimer la saison de transition effectuée par Rodgers et ses ouailles, et valider la progression des jeunes éléments recrutés ces dernières années. Une manière, finalement, de préparer l'avenir plus sereinement.
Jeunesse pressée
En effet, à Liverpool, l'avenir se nomme désormais Coutinho - auteur du but de la qualification face à Blackburn - Emre Can, Alberto Moreno, ou encore Raheem Sterling. Des jeunes extrêmement doués, ayant le luxe d'être titularisés régulièrement dans un club de haut niveau, leur permettant de…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant