Liverpool fait rimer demie avec folie

le
0

Mené 0-2 puis 1-3 par un Borussia efficace, Liverpool a réussi l’exploit d’inscrire trois buts en l’espace de vingt-cinq minutes pour éliminer Dortmund (4-3) et se qualifier pour les demi-finales de la Ligue Europa. Une soirée inoubliable pour Anfield.

Le debrief

Et Anfield bascula dans la folie... Au bout d’un match au scénario dingue, Dejan Lovren a marqué le but de la victoire et de la qualification pour les demi-finales dans le temps additionnel de la rencontre. Une issue tellement cruelle pour Dortmund, virtuellement qualifié pendant 86 minutes, et tellement belle pour Liverpool, revenu de nulle part pour décrocher une place dans le dernier carré dont les Reds n’osaient plus rêver. Parce que leurs espoirs avaient été douchés d’entrée par un Borussia ultra efficace pour concrétiser ses deux premières occasions en but. Il était ainsi récompensé de son entame pleine de détermination, surclassant son adversaire dans l’intensité physique, là où il avait été battu au match aller. Brillants dans la transition vers la phase offensive à la récupération du ballon, les hommes de Thomas Tuchel ont fait mal à une défense à la peine dans le replacement. Et comme Liverpool était incapable de réellement mettre en danger son adversaire en dépit de sa domination dans la possession (58% à la mi-temps, 59% au coup de sifflet final), Dortmund semblait intouchable. Sauf que dès le retour des vestiaires, la physionomie des débats a basculé. Le Borussia a certes répondu rapidement à la réduction du score des locaux pour reprendre ces deux buts d’avance. Mais ce sont bien les Reds qui avaient imprimé leur patte sur ce match, s’étaient installés dans le camp adverse et empêchaient la moindre sortie facile du ballon. A force de plier, un exercice auquel il n’est pas habitué, Dortmund a fini par craquer, que ce soit physiquement ou mentalement. Dans le jeu d’abord, en se faisant transpercer en plein coeur. Puis sur coups de pied arrêtés, d’où sont venus les deux derniers buts de Liverpool, signés de deux anciens de la L1, Mamadou Sakho et Dejan Lovren. Le Borussia a ainsi confirmé ses limites actuelles au très haut niveau européen, notamment dans sa capacité à conserver un avantage et à maîtriser ses nerfs jusqu’à la dernière minute. Tout l’inverse d’un Liverpool qui a écrit une nouvelle page de son histoire européenne dans son antre, où rien ne semble pouvoir lui arriver cette saison en Ligue Europa. Avec la dynamique née de son exploit du soir, il sera bien difficile de l’arrêter désormais sur la route d’un neuvième trophée continental, le quatrième en C3.

Le film du match

5eme minute (0-1) Au bout d’un contre mené à toute vitesse par Dortmund, avec Kagawa à la baguette, Castro glisse le ballon lobée dans la surface vers Aubameyang. L’ancien Stéphanois reprend de volée à bout portant et contraint Mignolet à une parade réflexe. Mkhitaryan a bien suivi pour ouvrir le score de près. 9eme minute (0-2) Reus gratte le ballon à hauteur de la ligne médiane et initie la contre-attaque. De l’extérieur du droit, il lance Aubameyang dans le dos de Sakho. L’attaquant gabonais résiste au retour de l’ex-Parisien pour conclure d’une frappe en bout de course qui se loge dans la lucarne au premier poteau. 18eme minute Servi entre les lignes, Lallana lance Origi à la limite du hors-jeu. Excentré sur la gauche, l’attaquant belge temporise avant de centrer vers le second poteau, où A.Moreno est libre de tout marquage. Mais le latéral espagnol manque complètement sa reprise du gauche, qui s’envole dans les tribunes. 25eme minute Milner part de loin et déborde tout en puissance sur la droite. Il tacle pour centrer en bout de course, ce qui profite à Origi, venu couper la trajectoire au premier poteau. Mais sa déviation de l’intérieur du droit passe devant le but de Weidenfeller sans inquiéter le gardien de Dortmund. 27eme minute Corner sur la droite pour Liverpool, joué court par Milner avec Coutinho. Le Brésilien se met rapidement en position et envoie un centre tendu vers Firmino. Légèrement gêné par Can devant lui, l’ancien d'Hoffenheim ne cadre pas sa tête plongeante. 31eme minute Suite à un gros travail de G.Castro, Piszczek s’enfonce dans la surface sur le côté droit. Le latéral du Borussia centre fort devant le but vers Aubameyang. Ce dernier ne peut pousser le ballon au fond des filets, Mignolet l’ayant touché du bout des doigts sur la passe. 36eme minute Superbe jeu à trois effectué à une touche de balle entre Kagawa, Aubameyang et Reus. Le Gabonais lance dans la profondeur Reus, qui tente de le retrouver à l’aveugle. Mais la passe est trop longue et Aubameyang ne peut ajuster sa reprise du droit, qui file à côté. 48eme minute (1-2) Une-deux en plein cœur du jeu entre Can et Firmino. Sur un pas, l’ancien milieu du Bayer Leverkusen sert Origi à la limite du hors-jeu. L’attaquant belge conclut avec sang-froid d’un extérieur du droit qui bat Weidenfeller, trop lent dans sa sortie. 57eme minute (1-3) Après une longue séquence de Dortmund dans le camp de Liverpool, Hummels avance balle au pied. Le capitaine du Borussia délivre ensuite un ballon parfait à Reus, couvert d’une position de hors-jeu par Sakho. L’ancien de Mönchengladbach termine le travail en ouvrant son pied droit pour trouver le petit filet de Mignolet. 66eme minute (2-3) Moreno part de son côté gauche pour repiquer dans l’axe et trouver Coutinho. L’attaquant brésilien combine avec Milner, positionné en appui à l’entrée de la surface, avant d’enrouler sa frappe du droit. Weidenfeller est battu sur sa gauche. 78eme minute (3-3) Corner pour Liverpool sur la droite. Milner s’en charge et le frappe fort au premier poteau. Le ballon traverse miraculeusement la surface et M.Sakho est présent aux six mètres pour pousser le ballon au fond d’une tête décroisée. 90eme minute+1 (4-3) Coup-franc lointain pour Liverpool. Coutinho le joue à terre vers Origi, qui sert Milner dans la surface. Le capitaine des Reds déborde sur la droite avant de centrer au second poteau, où Lovren gagne son duel aérien avec A.Ramos pour inscrire le but de la qualification de la tête.

Les joueurs à la loupe

Liverpool Autant SAKHO avait réalisé un sans-faute à Dortmund, autant le défenseur des Bleus est passé au travers sur la seconde manche. Ses sautes de concentration ont coûté cher à son équipe, puisque ce sont trois de ses erreurs de positionnement qui ont amené les buts encaissés. Heureusement que son but, qui a redonné espoir à tout Anfield et un retour décisif sur Aubameyang ont donné un autre relief à sa soirée. Comme la semaine dernière, ORIGI a marqué, son quatrième but en huit jours, et réalisé une nouvelle prestation intéressante à la pointe de l’attaque. Il a brillé en point d’appui comme dans sa capacité à dézoner sur les côtés. Encore juste physiquement après son retour de blessure, FIRMINO ne s’est pas montré autant à son avantage, même si sa remise subtile vers CAN sur le premier but des Reds sauve son bilan. Le milieu international allemand a souffert dans l’entrejeu, face à la pression adverse. Infatigable travailleur et excellent pour lire le jeu, MILNER a encore rendu une belle copie, avec deux passes décisives à son actif, dont une pour COUTINHO. Le Brésilien a fait mal quand il a pris de la vitesse, mais a manqué de constance, tout comme un LALLANA encore décevant. Hyperactif dans le couloir gauche, A.MORENO a posé des problèmes constants à son adversaire direct, au contraire d’un CLYNE discret. Pas toujours d’une grande sérénité défensive, LOVREN a fonctionné sur courant alternatif jusqu’à ce but libérateur dans le temps additionnel. MIGNOLET a vécu une soirée frustrante, tant il n’a rien pu faire sur les trois buts encaissés. Dortmund Il était inconcevable qu’AUBAMEYANG passe encore au travers. L’attaquant gabonais a inscrit son trente-huitième but de la saison toutes compétitions confondues sur l'une de ses nombreuses occasions. Dangereux à chacune de ses accélérations en première période, il est néanmoins rentré dans le rang après la pause. REUS a alors pris son relais sur une finition pleine de sang-froid. Mais en dehors de cette action, il a manqué de justesse dans la zone de vérité et n’a pas suffisamment pesé sur le jeu offensif de son équipe. Excellents pour se démarquer entre les lignes, KAGAWA et MKHITARYAN ont constamment menacé la défense de Liverpool par leur capacité à trouver des partenaires dans la profondeur. Leur propreté technique, surtout durant la première heure, a fait du bien au Borussia. Régulateur du jeu en dépit de ses vingt ans, WEIGL a parfaitement endossé son costume de premier relanceur avant de souffrir face à l’impact physique adverse. G.CASTRO a fait oublier son match aller raté en se mettant à la hauteur de l’événement, jusqu’à se mettre dans le rouge physiquement. SCHMELZER et PISZCZEK ne se sont pas livrés comme ils en ont l’habitude en Bundesliga. Approximatif dans son placement défensif et en retard sur certaines situations, HUMMELS s’est illustré balle au pied, avec une passe décisive géniale. SOKRATIS a démontré qu’il faudrait encore patienter avant de le retrouver à son meilleur niveau. Moins sollicité que la semaine passée, WEIDENFELLER n’a jamais réussi à soulager son équipe. Quatre tirs cadrés concédés, quatre buts encaissés : tout est dit...

Monsieur l’arbitre au rapport

Un match sans accroc en dépit du rythme incroyable imposé par les deux équipes. Il s’est mis au service du jeu sans jamais hacher la rencontre. Du travail bien fait.

Ça s’est passé en coulisses…

- Jamais Liverpool ne s’est incliné à domicile contre un club allemand dans l’histoire des Coupes d’Europe et a eu besoin d’un miracle pour enchaîner un quinzième match sans défaite face aux équipes d’outre-Rhin. - Aucun des joueurs sous la menace d’une suspension en cas d’avertissement n’a écopé d’un carton jaune (A.Moreno, Lovren, Clyne, Coutinho et Firmino pour Liverpool ; S.Bender et Sokratis pour Dortmund). - Une minute de silence a été respectée avant le coup d’envoi à la veille de la commémoration du drame de Hillsborough, du nom du stade de Sheffield où 96 personnes ont perdu la vie lors d’une demi-finale de Cup entre Liverpool et Nottingham Forest le 15 avril 1989.

La feuille de match Ligue Europa (Quart de finale retour) / LIVERPOOL – DORTMUND : 4-3

Anfield (42 000 spectateurs environ) Temps frais - Pelouse excellente Arbitre : M.Cüneyt Cakir (Turquie, 6) Buts : Origi (48eme), Coutinho (66eme), M.Sakho (78eme) et Lovren (90eme+1) pour Liverpool - Mkhitaryan (5eme), Aubameyang (9eme) et Reus (57eme) pour Dortmund Avertissements : Hummels (53eme), Piszczek (75eme) et Schmelzer (90eme+1) pour Dortmund Expulsion : Aucune Liverpool Mignolet (5) – Clyne (5), Lovren (7), M.Sakho (4), A.Moreno (6) – Milner (cap, 8), Can (6) puis Lucas (80eme) - Lallana (4) puis J.Allen (62eme), Firmino (4) puis Sturridge (62eme), Coutinho (6) – Origi (7) N'ont pas participé : Ward (g), Skrtel, B.Smith, Ojo Entraîneur : J.Klopp Dortmund Weidenfeller (4) – Piszczek (5), Sokratis (5), Hummels (cap, 5), Schmelzer (5) – G.Castro (6) puis Gündogan (83eme), Weigl (6) - Mkhitaryan (6), Kagawa (5) puis Ginter (77eme), Reus (6) puis A.Ramos (83eme) – Aubameyang (7) N'ont pas participé : Bürki (g), S.Bender, Nuri Sahin, Pulisic Entraîneur : T.Tuchel
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant