Liverpool ennuie mais l'emporte

le
0
Liverpool ennuie mais l'emporte
Liverpool ennuie mais l'emporte

Les Reds ont assuré l'essentiel ce lundi soir à Anfield, en disposant d'un Bournemouth offensif par le plus petit des scores. Christian Benteke en a profité pour ouvrir son compteur.

Liverpool 1-0 Bournemouth
But : Benteke (25e) pour les Reds

On joue depuis 25 minutes à Anfield, et Liverpool est en souffrance, mis en difficulté par une enthousiasmante équipe de Bournemouth. C'est le moment que choisit Jordan Henderson pour adresser un centre tendu dans la surface. Coutinho, en position de hors-jeu, tente de reprendre le ballon, mais le manque. Benteke a bien suivi et jaillit pour inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs. 1-0, et un vrai soulagement, pour le Belge comme pour Liverpool. Même si Coutinho a clairement effectué action de jeu et distrait le gardien Boruc, les Reds ne vont pas refuser l'aubaine.

Bournemouth presse, Liverpool déjoue


Car depuis le coup d'envoi, les Reds sont bousculés par Bournemouth, petit poucet promu en Premier League pour la première fois de son histoire grâce au talent de son jeune coach Eddie Howe. Particularité des Cherries : malgré des moyens financiers limités comparés à ceux des géants du championnat anglais, le style de jeu prôné est résolument offensif. Pendant la première demie-heure, les joueurs du Sud de l'Angleterre effectuent un pressing effréné sur leurs adversaires, et se lancent rapidement vers l'avant, se créant plusieurs situations intéressantes, à l'image d'un but justement refusé à Elphick pour un appui sur Lovren. Beaucoup de vitesse, de spontanéité, et une vraie participation offensive des latéraux. A la gauche du 4-4-2 de Howe, Max-Alain Gradel a un peu de mal à trouver ses marques : sans doute difficile de passer à l'intensité de la Premier League quand on est habitué à rester "bien en place" à Saint-Etienne... Il faut dire qu'en face, Nathaniel Clyne est un sacré client. Après leur but chanceux, les Reds remettent le pied sur le ballon et se mettent à combiner, avec des mouvements assez originaux : James Milner et Jordan Henderson, les deux milieux axiaux, passent leur temps à déborder sur les ailes, tandis qu'Adam Lallana et Coutinho évoluent comme deux numéros 10 un peu brouillons. Benteke, lui, offre une alternative intéressante aux Scousers, en prenant tous les ballons de la tête. Le hic : Jordon Ibe, censé apporter de la profondeur et de la percussion au système de Brendan Rodgers, manque de clairvoyance et se situe encore quelques crans en dessous de Raheem…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant