Liverpool coule le sous-marin jaune

le
0
Liverpool coule le sous-marin jaune
Liverpool coule le sous-marin jaune

Grâce à un nouveau match retour de feu à Anfield, Liverpool renvoie Villareal à la maison et aura droit de voir le Sanks Jakob Park. L'Europe peut remercier les Reds, grâce à qui une deuxième finale 100% espagnole n'aura pas lieu.

Liverpool 3-0 Villarreal

Buts : Soriano (7e csc), Sturridge (63e), Lallana (81e)

"C'est le moment que tout Liverpool attend". Jurgen Klopp aurait pu minimiser l'enjeu, se dissimuler, resté planqué dans sa tranchée, mais il n'est pas de cette trempe. Par cette déclaration d'avant-match, il assumait toute la pression de l'instant et s'apprêtait à offrir à Liverpool ce fameux "moment". Ce moment, il arrive quand Anfield offre un You'll never walk alone grandiose et assourdissant, spécialement destiné aux 96 victimes de la bousculade d'Hillsborough. Ce moment, il arrive à la 5e minute, quand Mignolet sort sa première parade et annonce qu'il faudra compter sur lui ce jeudi soir. Il arrive deux minutes plus tard, quand Soriano craque dans sa surface et marque contre son camp. Puis quand les joueurs de Villarreal, excédés par l'intensité, sortent de leur match pour s'en prendre à l'arbitre. Il est là quand les Reds continuent de s'acharner dès le début de la deuxième mi-temps. Ce moment, il est définitivement là quand Sturridge double la mise et laisse exploser sa joie devant un public aux anges. Et il atteint son paroxysme quand, dans le sprint final, Lallana met le troisième au fond et tue le suspense une bonne fois pour toutes.

Opération marquer vite


Qu'il est loin, le sous-marin jaune mou et plat des Beatles. Sur la pelouse d'Anfield, celui de Villarreal subit d'entrée de jeu le rythme de folie des Reds qui ont décidé de prendre le taureau par les cornes de suite. Logique, quand on est tout de rouge vêtu. Mais Villarreal n'a pas fait le déplacement pour verrouiller le match en s'asseyant sur son 1-0 obtenu à l'aller. Les frappes de Mario Gaspar puis Dos Santos sont là pour faire flipper Liverpool, mais ce sont les gars de Klopp qui sont récompensés le plus vite, et la pression mise devant le but d'Areola conduit Soriano à planter contre son camp en moins de dix minutes de jeu. Deux jours après avoir vu l'exploit de l'Atlético, Liverpool sait que la chance sourit aux morts de faim, et maintient son pressing étouffant. Cap'tain Milner envoie Lallana à deux doigts du but peu de temps après, et Villarreal se retrouve dans la…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant