Liverpool coule Guidolin et Swansea

le
0
Liverpool coule Guidolin et Swansea
Liverpool coule Guidolin et Swansea

En déplacement au Liberty Stadium, les hommes de Jürgen Klopp, menés rapidement par Swansea, ont inversé la tendance en seconde période pour enchaîner un quatrième succès consécutif en championnat (2-1). Francesco Guidolin s'apprête lui à vivre de prochaines heures décisives, alors que son groupe s'enfonce dans la crise.

Swansea City AFC 1-2 Liverpool FC

Buts : Fer (8e) pour Swansea // Firmino (54e) et Milner (83e, s.p.) pour Liverpool

Il a commencé par digérer en marchant un peu. Liverpool était alors braqué, bloqué et incapable de relancer les partitions jouées depuis quelques semaines. Puis Adam Lallana est entré au vestiaire, touché après une vingtaine de minutes de jeu, et Jürgen Klopp a décidé de le replacer au milieu, histoire de lui filer un peu plus de liberté. Et voilà comment Philippe Coutinho a une nouvelle fois décidé de l'issue d'une rencontre samedi après-midi au Liberty Stadium. Il fallait le voir dessiner ses courbes sur la pelouse de Swansea, rythmant le jeu, l'illuminant par moments, mais aussi se montrant décisif. Le Brésilien a relevé les Reds à la force de son QI foot particulier et a permis aux siens d'enchaîner une cinquième victoire de rang toutes compétitions confondues. Tout en coulant la tête de Guidolin.

Le roi de Fer


Ce n'est plus qu'un vieux souvenir et tout a changé depuis. C'est simple : la dernière fois que Liverpool était venu à Swansea, c'était entre deux demi-finales de Ligue Europa contre Villarreal, avec la tête ailleurs et face à des Swans déjà sauvés. Francesco Guidolin, débarqué quatre mois plus tôt, pouvait alors cocher son objectif de maintien et la victoire face aux Reds (3-1) ne faisait que poser un coup de tampon définitif sur une saison mitigée. Reste que le temps a fait son œuvre, que Liverpool est revenu avec de grosses ambitions, qu'il ne joue plus l'Europe, mais surtout que Swansea a désormais la gueule en vrac et Guidolin l'avenir incertain. L'entraîneur italien le savait : s'il voulait passer une trêve internationale tranquille, il fallait s'imposer, ou du moins ne pas perdre après cinq matchs sans victoire en Premier League. Alors, le boss des Swans est revenu avec les hommes qui avaient tenu tête à Manchester City une semaine plus tôt, à l'exception de Fernando Llorente, blessé et remplacé par le joueur le plus cher de l'histoire de Swansea, Borja Bastón, titulaire pour la première fois depuis son arrivée en août dernier.

Et dans l'esprit, rien…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant