Livanova : des objectifs très ambitieux

le
0
Un site de production de Sorin en Italie. (© D. Coulon / Sorin)
Un site de production de Sorin en Italie. (© D. Coulon / Sorin)

Issu de la fusion, mi-2015, entre le champion italien des technologies médicales Sorin et la start-up américaine Cyberonics, Livanova, désormais coté à Londres, a fait ses preuves auprès des investisseurs. Au deuxième trimestre 2016, ses résultats sont ressortis au-dessus des attentes.

Si le chiffre d’affaires a stagné (+1,3%), à 321 millions de dollars, la profitabilité a rebondi. La marge opérationnelle passe ainsi de 16 à 19,5% en un an. Les dirigeants confirment donc leurs objectifs : une croissance des ventes de 3 à 5% en 2016 et une hausse du bénéfice net par action de 20% en 2017 et 2018.

Augmentation possible des dépenses de R&D

À y regarder de près, cependant, les performances sont contrastées. La division neuromodulation (simulation du nerf vagal pour la prévention de l’épilepsie), héritée de Cyberonics, poursuit sa forte croissance (+15%), à l’instar des dernières innovations de Sorin (valve cardiaque Perceval, oxygénateurs Inspire).

En revanche, le groupe ne parvient pas à enrayer la décroissance d’autres activités, dans les machines cœur-poumons (pour les opérations à cœur ouvert) ou les pacemakers classiques, notamment. De même, si la progression des marges est impressionnante sur le semestre, le plafond est peut-être proche. En effet, la société reconnaît être en avance sur son plan de réduction de coûts lié à la fusion.

Elle pourrait aussi devoir

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant