Liu Xiaobo, Nobel de la paix détenu en Chine, fait sortir un texte

le
0

PEKIN, 12 décembre (Reuters) - Le dissident chinois Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix, a réussi à faire sortir un message de la prison où il purge une condamnation à onze ans de réclusion et appelle à ne pas oublier les autres opposants emprisonnés. Son texte a été diffusé jeudi soir sur Facebook par l'écrivain Liao Yiwu, qui vit en exil en Allemagne. Il explique l'avoir reçu cette semaine par des contacts fiables dont il ne peut évidemment révéler l'identité. Dans ce message, Liu Xiaobo, le plus connu des dissidents chinois depuis l'attribution du prix Nobel de la paix en 2010, indique qu'il se porte bien. "Ici, en prison, j'ai pu continuellement lire et réfléchir. En étudiant, ma conviction s'est renforcée que je n'ai pas d'ennemis personnels", écrit-il. "J'espère, ajoute-t-il, que le monde accordera plus d'attention à d'autres victimes qui sont moins connues, ou pas connues du tout." Agé de 58 ans, Liu Xiaobo, un ancien du mouvement pour la démocratie de la place Tiananmen, au printemps 1989, a été condamné vingt ans plus tard à onze ans de prison pour subversion. La justice lui reprochait d'avoir compté parmi les initiateurs de la Charte 08, une pétition réclamant la fin du régime de parti unique et appelant à la démocratisation de la Chine. Liu a obtenu le prix Nobel l'année suivante. Peu de temps après, son épouse, Liu Xia, a été assignée à résidence. Depuis l'arrivée au pouvoir de Xi Jinping, fin 2012-début 2013, le gouvernement chinois a fait condamner et emprisonner plusieurs centaines de personnes. Des associations de défense des droits de l'homme parlent d'une répression sans précédent depuis 1989. (Ben Blanchard; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant