Liste Equipe de France : Ntep en cadeau

le
0

Les finalistes juventini de la C1 sélectionnés, Cabaye qui résiste à la tempête, Ntep en surprise du chef : Didier Deschamps a rendu public la liste des 23 joueurs pour les rencontres face à la Belgique (7 juin) et l'Albanie (13 juin). Pour un tour plus complet des festivités, suivez le guide.

On l'aurait presque oublié, mais l'Equipe de France disputera bien deux matches début juin : face à la Belgique le 7, et l'Albanie le 13. L'occasion pour DD de choisir ses hommes, d'en tester certains, mais aussi d'indiquer les joueurs dont il ne veut plus. Au sortir de cette liste annoncée à une heure où le sandwich triangle se fait la part belle dans les open-space, pas de chamboulement, mais une grosse surprise devant. Bilan de cette sélection, ligne par ligne.

  • Gardiens : Same deal, same shit.


    Lloris, Mandanda, Ruffier

    Evidemment, le poste de gardien du temple n'était pas celui où il fallait s'attendre à une révolution. Inamovibles, Lloris, n°1, et Mandanda, tout juste auréolé de son titre de meilleur portier de Ligue 1 s'assurent d'un siège dans le bus. A leurs côtés, c'est cette bonne Ruf' qui embarquera, confirmant ainsi sa place de n°3. Costil, appelé de dernière minute en mars dernier n'aura donc pas réussi à faire son trou. Mais les plus grands mécontents doivent sans aucun doute être Jourdren et Nicollin. En effet, ne pas être appelé lorsqu'on a un Costil et un Ruffier dans chaque jambe, c'est trop nul. Mais alors vraiment trop nul.

  • Défenseurs : Mathieu ? Connais pas.


    Evra, Jallet, Koscielny, Mangala, Sagna, Sakho, Trémoulinas, Varane.

    C'est peut être la ligne où DD demeure le plus têtu. Sur les ailes, le coach aux dents naines a réitéré ses choix des derniers matches. Sagna-Jallet d'un côté, Evra-Trémoulinas. Des choix peu surprenants en soi, même si certaines données auraient pu faire pencher la balance et poussé la Dèche à un peu d'expérimentations. En effet, Evra débutera vraisemblablement la finale de la Ligue des champions prévue le 6 juin. Pas simple pour la récupération. De l'autre côté, Christophe Jallet qui souffre des adducteurs se serait peut-être vu souffler un peu. Qu'importe pour DD, qui refoule une nouvelle fois la jeune garde. Un bonjour à Kurzawa ! Dans l'axe, le chantier apparaît également bloqué. En s'appuyant sur le quator Koscielny-Varane-Sakho-Mangala, il signifie à certains vieux loups qui pouvaient encore nourrir quelques espoirs que la situation n'évoluera pas. Loïc Perrin, mais surtout Jérémy Mathieu, remis de sa blessure au tendon d'Achille sont désormais cantonnés aux regrets éternels sous le maillot Bleu. Pas…










  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant