Lisbonne échange des obligations pour gagner du temps

le
0
RETOUR DU PORTUGAL SUR LE MARCHÉ DE LA DETTE
RETOUR DU PORTUGAL SUR LE MARCHÉ DE LA DETTE

LISBONNE (Reuters) - Le Portugal a effectué mercredi son retour sur le marché de la dette, qu'il désertait depuis qu'il a bénéficié d'un plan d'aide de la part ses partenaires européens et du Fonds monétaire international, en échangeant des maturités courtes contre des échéances un peu plus longues.

L'agence portugaise de la dette a vendu 3,76 milliards d'euros de titres expirant en octobre 2015 pour les échanger contre des obligations arrivant à échéance en septembre 2013.

L'opération réduira les remboursements auxquels le pays devra faire face l'année prochaine et lui offrira ainsi plus de temps pour maîtriser son endettement alors qu'il traverse une récession sans précédent depuis les années 1970.

"Le montant de l'échange est très correct et je suppose que cela reflète d'une certaine façon le fait que des investisseurs ont confiance dans les perspectives du Portugal et de la zone euro", a commenté Orlando Green, stratège dette de Crédit Agricole à Londres.

Pour le directeur de l'agence portugaise de la dette, Joao Moreira Rato, l'échange "marque une première étape dans le retour du Portugal sur les marchés de la dette à moyen et long terme".

Lors de l'octroi à Lisbonne du plan d'aide international de 78 milliards d'euros, il n'était pas prévu que le pays puisse revenir sur les marchés du financement avant le second semestre 2013.

"Cette opération est positive car elle réduit de 9,6 milliards d'euros les échéances de 2013", a souligné Ricardo Marques, analyste dette chez Informacao Mercados Financeiros.

Lisbonne reste toutefois confronté à de graves difficultés qui se sont traduites par la mise en oeuvre de plusieurs séries de mesures d'austérité qui provoquent la colère de nombreux portugais.

Les dernières mesures annoncées ont finalement été retirées par le gouvernement sous la pression de manifestations. Le ministre des Finances Vitor Gaspar doit annoncer des nouvelles mesures ce mercredi à 14h00 GMT.

Axel Bugge et Andrei Khalip, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux