Lionel Messi : "Mon rêve est de passer professionnel"

le
0
Lionel Messi : "Mon rêve est de passer professionnel"
Lionel Messi : "Mon rêve est de passer professionnel"

Loin des stades en folie, des teintures et des tribunaux, Lionel Messi mène une vie tranquille en Haute-Garonne. Pas facile pourtant pour un jeune toulousain de vingt-et-un ans, d'origine camerounaise, de garder les pieds sur terre quand on est l'homonyme parfait d'un quintuple Ballon d'or. Nouvelle recrue phare de l'AS Muret, le Lionel Messi toulousain, qui joue milieu défensif, sait bien que la route vers Barcelone est encore longue.

Alors ça fait quoi de vivre avec le même nom et prénom qu'un quintuple Ballon d'Or ?

Ça fait bizarre, c'est clair. Mais ça ne change rien à mon quotidien. Je continue de vivre normalement.

Ce n'est pas pénible de passer pour le "faux" Lionel Messi et d'être toujours comparé à lui ?

C'est vrai que parfois, c'est un petit peu énervant on va dire. Mais j'ai pris l'habitude maintenant. Donc je prends ça avec un peu de recul.

Quand est-ce qu'on a commencé à te comparer à lui ?

Ça a commencé quand j'ai atterri à Angers. Je jouais dans un club de la banlieue toulousaine et j'avais effectué des essais à Angers qui ont été concluants. Et du coup, le site du club avait mis le nom des recrues sur Internet et pas mal de journalistes sont venus et c'est là que ça a commencé.

Ce nom, ça rajoute une pression ou pas ?

Non, non, ça ne me met pas de pression particulière. Déjà, Messi est à Barcelone. Moi je fais mon petit bout de chemin. Mon rêve est de passer professionnel.

Et le regard des autres, ce n'est pas gênant ?

Ceux qui ne me connaissent pas ou qui me voient pour la première fois sur un terrain de foot, en entendant mon nom, ils s'attendent peut-être à voir le même style que le Lionel Messi de Barcelone. Alors que ce n'est pas du tout le cas. Mais après, sans me jeter des fleurs, pour mon poste, j'ai toutes les qualités qu'il faut. La preuve, à l'âge de 18-19 ans, j'enchaînais déjà des matches de National, ce qui est très rare. Donc je pense avoir assez de qualités pour côtoyer le haut niveau. J'attends juste le moment où j'aurai ma chance.

Contrairement au Messi argentin, toi t'as déjà pas mal bougé. T'es passé par Auch, Angers et Colomiers. Ça se passe comment ton arrivée dans chaque nouveau club ?

À chaque fois, ça se passait bien parce que j'étais déjà un peu connu dans la région. Et puis après Angers, je suis revenu dans ma région que je connaissais depuis toujours, donc pareil, ça s'est bien passé.

Pourquoi ça n'a pas marché à Angers ?

J'étais au centre d'Angers. J'estimais que je pouvais déjà côtoyer le haut niveau et on va dire que je n'ai pas été…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant